Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Scientifique

http://www.atlantico.fr/sites/default/files/imagecache/Une/henrui_iv.jpg

 

Un livré rédigé par le journaliste Stéphane Gabet et le médecin légiste Philippe Charlier va mettre fin, le 15 février prochain, au mystère du visage du roi Henri IV.

 

Vous allez enfin savoir à quoi ressemblait autrefois le roi Henri IV. Grâce au livre co-rédigé par le journaliste Stéphane Gabet et le médecin légiste et paléopathologiste, Philippe Charlier, le visage du roi sera enfin dévoilé. Sorti le 15 février prochain, ce livre reviendra sur les différents évènements de l'histoire de la tête du monarque, sur son assassinat par Ravaillac le 14 mai 1610 ainsi que la validation de son identité par son ADN. « D'après de nombreux témoignages, la nécropole des rois se serait alors transformée en véritable marché aux reliques (…) qui avaient une valeur symbolique et, donc, marchande forte », ont expliqué les auteurs de l'enquête sur Le Figaro.


On apprend ensuite que Henri IV fut rejeté dans les fosses communes. Vingt-quatre ans plus tard, le 18 janvier 1817, quand le roi Louis XVIII fit ouvrir les fosses communes de Saint-Denis, la dépouille d'Henri IV fut découverte décapitée. Mais l'affaire a pris un nouveau tournant en 2008 quand Stéphane Gabet préparait une émission sur le roi avant de prendre rendez-vous avec Jean-Pierre Babelon, un académicien spécialiste de Henri IV. « Il a fini par retrouver une lettre datée de 2006, d'un M. Jacques Bellanger qui disait s'intéresser à la tête perdue », a-t-il déclaré sur Le Figaro avant d'ajouter que « des mois plus tard, il me rappelle, et m'avoue être en possession d'une tête momifiée, rachetée en 1953 à Mme Gaillard, la sœur du brocanteur »

 

Le 31 décembre dernier, la revue scientifique Forensic Science International a publié les résultats des travaux de l’équipe de scientifiques franco-espagnole rassemblée autour du docteur Philippe Charlier. Ces derniers ont confirmé qu’un profil génétique commun existait entre la tête momifiée d’Henri IV (1553-1610) et du sang séché de Louis XVI (1754-1793).

 

Lu sur Le Figaro

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article