Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Scientifique

  http://img.maxisciences.com/galaxie/vue-d-artiste-de-la-galaxie-engloutissant-le-gaz-environnant-en-orange_60860_w460.jpg

 

Grâce au Very Large Telescope de l'Observatoire européen austral (ESO), des astronomes ont découvert une lointaine galaxie qui se nourrit du gaz froid qui l'entoure.

 

Depuis longtemps, les astronomes ont émis l'hypothèse selon laquelle les galaxies s'agrandissent et forment de nouvelles étoiles en se nourrissant de la matière environnante, composée de gaz et de poussières. Reste que ce phénomène s'est avéré particulièrement difficile à observer directement. C'est donc une prouesse unique qu'a réalisée une équipe internationale d'astronomes.

 

Pour la première fois, ils ont pu observer le repas d'une galaxie grâce au Very Large Telescope (VLT) de l'Observatoire européen austral (ESO). D'ordinaire, les éléments qui nourrissent les galaxies sont difficilement observables en raison de leur faible luminosité. Mais les astronomes ont ici eu une chance unique grâce à l'alignement fortuit d'une galaxie et d'un quasar, une galaxie active avec un noyau très lumineux. La lumière de cette dernière est passée à travers l'autre galaxie avant de rejoindre la Terre, illuminant ainsi le gaz située autour d'elle.

 

"Ce type d'alignement est extrêmement rare et il nous a permis d'effectuer des observations uniques", indique dans un communiqué de l'ESO Nicolas Bouché de l'Institut de Recherche en Astrophysique et Planétologie (IRAP) de Toulouse. "Nous avons été capable d'utiliser le VLT de regarder attentivement à la fois la galaxie et son gaz environnant. Cela signifie que nous pouvions attaquer un problème important dans la formation des galaxies : comment les galaxies grossissent-elles et comment alimentent-elles la formation des étoiles ?".

 

Un gaz qui tournoie avant d'être englouti

Les galaxies réduisent rapidement leurs réservoirs de gaz en créant de nouvelles étoiles. Leur stock doit donc être continuellement réapprovisionné avec du gaz frais. C'est pourquoi les (...)
Lire la suite sur maxisciences.com

Commenter cet article