Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Scientifique

 

 

Pour réduire sa consommation d’eau quoi qu’il en coule, il suffit de prendre quelques bonnes habitudes...

Vincent Lefebvre n’est pas plombier mais cela ne l’empêche pas de colmater les multiples fuites et consommations superflues dans les foyers de l’hexagone. Responsable de l’action pédagogique au sein de l’association Eau et rivières de Bretagne -qui tiendra un stand au Carrefour des gestions locales de l’eau à Rennes du 23 au 24 janvier-, il soutient qu’en seulement quelques gestes et de maigres aménagements, le français lambda peut abaisser sa consommation moyenne de 35 à 20m3 d’eau par an. Pièce par pièce, il le prouve.


Première étape, vérifier que son installation ne présente pas de fuite. Pour le savoir, il suffit d’effectuer ce que Vincent Lefebvre appelle «le petit test du compteur»: «Avant de partir en vacances ou pour un court séjour, notez le volume indiqué, en faisant bien attention que tout équipement est bien coupé». Si le chiffre a changé entre temps, une enquête s’impose. Soumis aux aléas du climat, le robinet de jardin fait un parfait suspect. Il est, avec les toilettes, un habitué des défaillances désagréables mais, heureusement, facilement réparables.

 

La salle de bain réprésente 35 à 40% de la consommation d'eau

Détour obligé par la salle de bain. La pièce représente à elle seule 35 à 40% de la consommation d’eau d’un ménage. En dehors des douches un peu trop prolongées, ou des bains trop réguliers, les pertes tiennent moins au comportement qu’à  l’équipement. De ce point de vue, Vincent Lefebvre conseille de visser des mousseurs économiques sur les robinets. Même chose pour la douchette. «A confort équivalent, on fait des économies de 75% par rapport à un robinet classique. Leur achat est rentabilisé au bout de quelques semaines.»

 

Véritables puits sans fonds, où disparaissent un cinquième  de notre eau, les toilettes. Réduire le volume de sa chasse de quelques litres, peut s’effectuer sans passer à la caisse ni sortir la boîte à outil explique Vincent Lefebvre. Une grande bouteille d’eau pleine placée dans la cuve, et le tour est joué. Grâce à cette petite astuce, une chasse qui faisait 10 litres n’en fera désormais plus que 8 ou 8,5.

 

Le lave-vaisselle plus économique que la main

En cuisine, l’expert met fin à l’éternel débat qui oppose vaisselle à la main et à la machine, et tranche en faveur de cette dernière : «Les études montrent qu’un bon lave-vaisselle peut consommer moins de 20 litres par cycle.» Et d’ajouter en contre-point : «En revanche, comme pour les lave linges, on en voit beaucoup tourner à demi remplies.» Là où il vaut mieux faire les choses à moitié, c’est du côté de l’évier. L’association a observé les que dans plus de 75% des cas la poignée du robinet est actionnée à fond, quand la moitié suffirait pour une utilisation normale et satisfaisante. 

 

R. Go.

Commenter cet article