Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Scientifique

 

Selon une récente anglaise, aucune théorie connue à ce jour ne permettrait d'expliquer comment les baleines à bosse arrivent à si bien s'orienter et naviguer.

 

Si de nombreuses découvertes ont été faites sur les baleines, le mystère reste entier quant à leur étonnante précision à se diriger dans les océans. C'est ce qu'expliquent dans la revue Biology letters des scientifiques de l'Université de Canterbury au Royaume-Uni. Spécialistes des baleines, ceux-ci se sont en effet aperçus qu'il n'existait à ce jour aucune théorie capable d'expliquer les capacités de navigation de ces mammifères marins.

 

Pour arriver à une telle conclusion, ils ont utilisé de la technologie satellite afin de suivre 16 baleines à bosse durant leur migration de l'Atlantique sud au Pacifique sud. Un voyage de plusieurs milliers de kilomètres pendant lequel les mammifères parviennent à maintenir une direction rectiligne sans être affectés ni par la météo, ni par les courants océaniques. Ne déviant pas plus d'un degré, les baleines conservent alors le même cap jusqu'à atteindre leur objectif. "Une précision directionnelle aussi remarquable est difficile à expliquer par les modèles d'orientation déjà établis", ont écrit dans leur publication les chercheurs conduits par le Dr Travis Horton.

 

En effet, suite à leurs observations, les scientifiques anglais se sont aperçus qu'ils ignoraient les mécanismes précis qui permettaient aux baleines à bosse de si bien s'orienter. Selon eux, l'orientation solaire et individuelle de chaque mammifère ne suffirait pas à expliquer autant de précision. Ainsi, ils espèrent en apprendre davantage en continuant leurs recherches : "Les mouvements relativement lents des baleines à bosse, combinés à leur capacité à naviguer avec une extrême précision sur de longues distances, présente de remarquables opportunités pour explorer les mécanismes alternatifs d'orientation migratoire basés sur l'analyse des données de trajectoire", ont-ils écrit. Malgré le mystère, les baleines à bosse resteront donc à l'étude.

Maxisciences

Commenter cet article