Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Scientifique

http://img1.mxstatic.com/jt/les-journaux-televises-consacrent-tres-peu-de-sujets-a-l-energie-selon-l-ina_30165_w460.jpg

 

Selon une étude réalisée par l’Institut national de l’audiovisuel (INA), les journaux télévisés français traitent assez peu des sujets environnementaux. Ceux-ci sont surtout abordés à l’occasion d'intempéries ou de marées noires par exemple.


L’INA publie un rapport sur la place réservée à l’environnement dans les journaux télévisés des six principales chaînes de télévisions françaises (TF1, France 2, France 3, Canal+, Arte et M6) cette dernière décennie. Seuls 4% des sujets en moyenne sont consacrés à l’environnement, ce qui relègue la thématique au 9e rang des sujets traités. "L’environnement garde une place modeste au fil de ces dix dernières années, alors que les préoccupations écologiques semblent de plus en plus présentes dans la société", analyse l’Institut.

 

20 minutes rapporte qu’au cours des dix dernières années une moyenne de 1.300 sujets par an ont été consacrés à l’environnement, soit 3,5 sujets chaque jour. Le rapport de l’INA souligne qu’il y a eu "trois pics notables en 2003, 2007 et 2010, où le nombre de sujets dépasse la barre des 1.500".  L’Institut explique la raison de cette hausse : "En 2003, c’est une marée noire [celle du Prestige] qui place la rubrique au 5e rang de l’offre globale d’information. En 2007, aucun événement ne domine, mais une grande variété de sujets nourrit la rubrique, ce qui traduit l’intérêt particulier sur ces questions en périodes pré et post électorales. Pourtant en 2008 la rubrique perd plus de 500 sujets. En 2010, elle repart à la hausse sous l’effet, à nouveau, d’une marée noire, celle causée par l’explosion d’une plate-forme pétrolière dans le Golfe du Mexique, mais aussi des vagues de froid en Europe et aux Etats-Unis".

 

En 2010, les questions du climat et de la météo sont particulièrement mises en avant avec quatre sujets environnement sur dix qui y sont dévolus. La pollution et les dégâts écologiques causés par les différentes catastrophes ne représentent que 30% du total, la biodiversité et la protection de la nature 11,6%, l’impact de l’écologie dans la vie quotidienne 8%, et les questions liées à l’énergie 6%.

 

Comme on pouvait s’y attendre, les catastrophes naturelles les plus médiatisée ont été le séisme et le tsunami du 11 mars, au Japon, avec 1.046 sujets (639 sujets au 30 mars). Arrivent en seconde et troisième positions le tremblement de terre en Haïti (avec 556 sujets) et la tempête Xynthia (avec 336 sujets).

Commenter cet article