Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Scientifique

Des chercheurs ont découvert que les perroquets avaient l'habitude de nommer leurs petits. Les animaux pouvaient ainsi facilement appeler et repérer leurs enfants. En grandissant, ils utilisent le nom d'un autre perroquet pour s'interpeller. 

 

 

 

 

Paulie, Coco, Charlie, Iago, Blu... sont autant de prénoms que les perroquets pourraient finalement réellement recevoir. En effet, les chercheurs se sont aperçus que les oiseaux donnaient à leurs petits des prénoms qu'ils gardent toute leur vie.

 

Il semblerait que les petits apprennent la signature vocale unique correspondant à leur nom de leurs parents. C'est la première fois que les scientifiques montrent que le signal vocal chez les perroquets sauvages est un trait acquis socialement plutôt que génétiquement. Les résultats ont été publiés dans la revue Proceedings of the Royal Society.

 

Peep-duh-dee-Peep, c'est toi ?

Les chercheurs ont découvert que les petits Toui Été, une perruche de Guyane, apprennent leur propre nom mais également celui du reste de leur famille, alors qu'ils sont encore dans leur nid. En 2011, Karl Berg, chercheur à l'Université de Cornell, a construit 17 nids de Toui Été dans un centre de recherche sur les perroquets sauvages au Venezuela.

Il les a alors équipés de caméras pour observer et entendre ce qu'il s'y passe. "La plupart des gens pensent que tous ces appels ne sont que du bruit. Mais je pense plutôt que ce sont des conversations", a expliqué Karl Berg, repris par le DailyMail.

Le scientifique a été capable d'identifier que, plusieurs semaines après la naissance, les oiseaux commençaient à utiliser des gazouillements très spécifiques pour désigner les autres habitants du nid. Les petits ont ainsi appris le nom de leurs parents et frères et soeurs avant de les utiliser dans des conservations pour s'appeler.

 

Des études précédentes montraient que les perroquets sauvages utilisaient des appels uniques qui permettaient de distinguer chaque individu mais également de donner leur genre, leur partenaire et le groupe auxquels ils appartiennent.

 

Échange de petits

L'équipe s'est rendue dans un centre de recherche sur les perroquets sauvages au Venezuela. Grâce à des caméras, ils ont pu observer et surtout écouter l'intérieur des nids. Afin de déterminer si les appels individuels étaient innés ou sociaux, les chercheurs ont échangé les oeufs de neuf nids, afin que les "parents d'accueil" élèvent des petits non liés génétiquement.

Après analyse des différences et des similitudes des enregistrements digitaux d'un peu moins de 5.000 cris individuels de Toui Été, les résultats ont indiqué que les prénoms étaient un trait socialement acquis. Les parents ont donné aux petits un nom, que ces derniers reproduisent. Ils continuent de l'utiliser toute leur vie en y apportant tout de même quelques ajustements.

Les bébés ont tous adopté des prénoms similaires à ceux que leurs parents, biologiques ou d'accueil, pépiaient au cours des premières semaines de leur vie.

 

Apprentissage vocal

"Ces découvertes peuvent également permettre de comprendre pourquoi l'apprentissage vocal a évolué, ou pas, chez les autres groupes de vertébrés comme les humains", ajoute Karl Berg. Les perroquets mettent assez longtemps à devenir indépendants. "Il semblerait que ce soit lié à leur cerveau très large", précise le chercheur. Il en va de même pour les primates.

Les humains, en particulier, explosent les records de la période de dépendance des enfants. "Jusqu'à récemment, nous ne savions presque rien sur la façon dont les perroquets sauvages apprenaient. Dans la nature, ils ne peuvent imiter que cela. Les perroquets ont des noms que les scientifiques appellent signature de contact".

"Ce qui rend les perroquets fantastiques c'est qu'ils utilisent leur propre nom, mais aussi celui des autres. Par exemple, les perroquets peuvent dire : 'Hey Tom, tu veux aller prendre un morceau ? Je suis Bob'", conclut Mark Danzsker, du laboratoire d'ornithologie de Cornell. 

Commenter cet article