Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Scientifique

littt

 

Déstocker, c'est bien, mais ne pas restocker ensuite, c'est nécessairement beaucoup mieux ! Quelques pistes pour garder votre ligne retrouvée, semaines après semaines...

 

On dort suffisamment

On le sait, le manque de sommeil influe négativement sur le poids, notamment via le biais d'hormones (la leptine et la ghréline tout particulièrement, qui influent sur l'appétit et la satiété) : certaines études évaluent les conséquences du manque de sommeil à un bonus de 300 calories par jour, d'autant que l'appétence pour le gras et le sucré est augmentée. Récemment, il a été montré que cette prise de poids concernait tout particulièrement les graisses corporelles : une étude américaine, menée sur 330 femmes et publiée fin 2013, a ainsi prouvé que celles qui avaient un sommeil réparateur et suffisant (entre 8h et 8h30) ainsi que des horaires réguliers de lever et de coucher, présentaient un taux de graisses corporelles bien inférieur à celles qui dormaient moins de 6h30, et avaient des nuits de moindre qualité.

On chouchoute sa flore intestinale

Composée de bactéries vivant en équilibre, cette grande inconnue, dont on commence tout juste à élucider le rôle essentiel, est vraisemblablement au cœur de tout notre réseau de santé. « Concernant le poids, on sait par exemple que certaines personnes ont une flore particulièrement efficace pour « épargner » (comprendre stocker), et que certaines bactéries sont quasiment des marqueurs de la prise de poids. Nul doute que, dans les années à venir, les pistes de traitement de l'obésité ou de l'embonpoint passeront par celui de cette flore intestinale que l'on parviendra à mieux décrypter... », explique le Dr Allouche. En attendant, on peut la bichonner au quotidien en prenant chaque matin de l'inuline, une fibre soluble végétale qui réduit l'inflammation de l'intestin grêle. Compter 12 g par jour ». On la trouve en parapharmacies.

 
 

On entretient sa masse musculaire

Elle consomme naturellement plus d'énergie que la masse graisseuse, et donc, plus elle est importante, plus le corps brûle de calories, même au repos ! Hors de question donc de la perdre, d'autant que quand elle fond, on risque toujours de ne la remplacer que par du gras. L'idéal ? Continuer de bouger et de favoriser la lipolyse par un travail à la fois d'endurance et d'accélérations répétées bénéfiques. Le rythme de 2 fois par semaine est parfait si on le tient régulièrement. En prime, on s'offre un podomètre pour calculer le nombre de pas que l'on fait par jour : une excellente méthode pour assurer le strict « minimum syndical » (10000 pas par jour), voire ... se dépasser, juste pour le challenge ! Un gadget amusant mais bien utile, auquel on devient vite accro... On peut également se mettre en douceur à la musculation (sans excès), efficace et qui, en outre, protège également la masse osseuse, ce qui est utile au féminin en prévention de l'ostéoporose.

On s'offre (un peu) de palper-rouler

Qu'il soit manuel ou réalisé par des appareils type Cellu M6, le principe de ce massage très particulier est d'écraser les adipocytes pour leur faire larguer leurs graisses stockées. Et ça marche. « Celles-ci rejoignent ensuite la circulation sanguine, puis le foie afin qu'il les élimine mais... il lui faut du temps et mieux vaut ne pas le surcharger en recommençant trop vite sinon, il ne suffit pas à la tâche, explique le Dr Allouche. On s'offre donc, si on le souhaite, de telles séquences (manuelles ou machine), mais au rythme d'une séance par mois, ce qui est largement suffisant pour s'entretenir ».

On chasse son stress

Le stress déclenche souvent des grignotages compensatoires, mais il fait aussi grossir pour des raisons hormonales, notamment à cause du cortisol, une des principales hormones impliquées dans le stress. Celui-ci augmente le stockage graisseux, tout particulièrement sur le ventre. Pour mincir et rester mince, mieux vaut donc apprendre à le maîtriser, grâce au sport, à une meilleure hygiène de vie, et si besoin des techniques comportementales adaptées (sophrologie, méditation, relaxation, visualisation...) qui ont fait leurs preuves. « Des petites complémentations de magnésium, associé à de la silice pour faciliter l'assimilation, peuvent s'avérer utiles à heures fixes (11h et 17h) pour le mental et la silhouette », explique le Dr Katy Bonan, nutritionniste.

On mâche bien

« C'est indispensable pour améliorer la digestion, mais cela influe également fortement sur la sensation de rassasiement, et permet de réduire sa ration sans souffrir », explique Véronique Liegois, diététicienne-nutritionniste. Des chiffres ? Bien mâcher au lieu d'avaler tout rond permettrait de consommer 19 % de calories en moins (selon une étude de l'INRA), de dépenser 25 à 30 % d'énergie en plus et, selon une récente étude japonaise, d'augmenter le métabolisme des graisses, principalement celles situées sur le ventre.

On ne mange pas (trop) sucré au petit-déjeuner

Céréales pour enfants, yaourts sucrés ou aromatisés, jus de fruits tous prêts, pain de mie et confiture : on croit avoir mangé « sain », mais on a surtout déclenché des hautes doses d'insuline, qui vont mener à l'hypoglycémie, aux coups de pompe, aux grignotages... On préfère les laitages nature, le pain légèrement beurré, les fruits frais, le muesli sans sucre ajouté... et pour celles qui aiment, le jambon, le fromage...

On ne s'oblige pas à finir son assiette

Quand on n'a plus faim, on doit arrêter de manger, même si on fait l'impasse sur le fromage, le laitage ou même le fruit. Pas de meilleur signe que le rassasiement pour reposer sa fourchette... et tant pis s'il en reste. On garde ou on jette, mais on ne se « remplit » pas.

On évite les édulcorants

Même si ces derniers sont officiellement « inoffensifs » (les scientifiques restent malgré tout très partagés), les édulcorants entretiennent le goût du sucre, particulièrement pervers. Mieux vaut apprendre à boire (café, thé, tisane...) et manger (laitages, compotes, salades de fruits...) sans ajouter quoi que ce soit. On s'y fait très vite. Idem pour certaines eaux parfumées, à toujours choisir sans vrais ou faux sucres.

On évite au maximum les produits industriels

Riches en sels, en sucres à index glycémique élevé, et en additifs divers, pauvres en protéines, la plupart des plats industriels font grossir sans vraiment rassasier. Essentiel : retourner en cuisine, même pour un repas simplissime et vite préparé. Une salade de tomates/concombre + œufs au plat ou poisson en papillote + épinards surgelés = moins de 10 minutes de préparation ! Bien meilleur au goût, pour la ligne et... pour le budget.

 

Commenter cet article

manix 08/04/2015 21:10

Merci pour ces tuyaux,

Eh bien moi qui croyais connaitre tous les astuces pour bruler de calories j avoue que je decouvre beaucoup sur ton article..

J ai surtout aimer le truc du podometre..sais tu comment sa fonctionne et ou je peux le trouver?

Pour completer le fait de BOIRE BEAUCOUP D EAU est aussi un excellent moyen de destocker.

Merci