Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Scientifique

http://www.rumeursdabidjan.net/images_ftp/Bresil_nee_sans_langue_elle_arrive_a_parler_a_23_ans.jpg

 

Cette Brésilienne de 23 ans peut désormais mâcher et s'exprimer.


Un cas rarissime a surpris les médecins au Brésil : née sans langue, une jeune fille aujourd’hui âgée de 23 est capable de parler grâce à un long traitement, a indiqué lundi à la presse brésilienne l’un des médecins qui l’a soignée.

 

Auristela Viana da Silva est née sans l’un des organes essentiels à la survie mais grâce à sa mère et à une équipe de spécialistes, elle peut désormais mâcher et s’exprimer, bien qu’avec quelques difficultés. Son cas exceptionnel a été présenté lundi à l’Université de Brasilia.

 

«C’est une anomalie qui entraîne la mort, c’est pourquoi il existe très peu de cas semblables dans le monde». Généralement, à cause de difficultés pour s’alimenter, les bébés meurent avant que le diagnostic ne soit établi, a expliqué Frederico Salles, chirurgien maxilo-facial et directeur de l'équipe cité par le site G1 de Globo.

 

Auristela Viana a présenté à la naissance un cas rarissime d’aglossie (absence congénitale de langue) et elle a été soumise au cours des seize dernières années à un traitement qui a pu remédier à l’impossibilité de lui greffer une langue artificielle.

 

«J’ai découvert une solution pour pallier l’absence de langue : élargir l’os de la mâchoire en ayant recours à un équipement semblable à celui qu’on utilise dans les hôpitaux pour le traitement des jambes amputées», a déclaré M. Salles dans une interview au journal de Brasilia, Correio Braziliense.

 

La jeune femme, qui a réussi à survivre car sa mère avait improvisé un biberon pour que le lait lui arrive directement dans la gorge, a souffert car elle n’arrivait pas à manger.

 

Aujourd’hui elle suit des cours pour devenir infirmière et affirme mener une vie normale.

 

Son cas a soulevé l’intérêt de nombreuses associations pédiatriques dans le monde, affirme le Correio Braziliense.

(AFP)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

belles russes 16/01/2013 07:11


Ouaouu! elle a eu de la chance !