Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Scientifique

http://www.atlantico.fr/sites/default/files/imagecache/Une/cartouches_ok.jpg

 

Minitrous noirs : une expérience pour les détecter, réchauffement climatique : la montée des océans largement sous-estimée ?

Et aussi : des sièges arrière transparents pour faciliter la marche arrière en voiture et un robot qui apprend à reproduire les gestes sans programmation.

 

Un robot qui apprend à reproduire les gestes sans programmation

Comment apprendre à un robot à plier une serviette de table ? En lui montrant comment faire... C’est simple et c'est possible, comme le prouve cette expérimentation où des volontaires ont guidé les mouvements de PR2, le robot de Willow Garage. De quoi imaginer un robot domestique vraiment utile.

C’est bien connu, un robot n’est jamais doué en matière de débrouillardise. Dénué d'intelligence, il ne sait faire que ce pour quoi il est programmé. C’est vrai pour n’importe quelle machine et même pour Deep Blue le joueur d'échecs, dont le célèbre coup de maître contre Kasparov pourrait provenir d’un simple bug et non d'une initiative sournoise.

Lire la suite sur Futura Sciences

Microsoft alimente un data center... avec des eaux usées

Microsoft va construire un data center expérimental « zéro carbone » qui sera installé à côté d’une usine de traitement des eaux. Le biogaz de l'un alimentera la pile à combustible de l'autre. Cette expérience pourrait servir ensuite à des installations de plus grande taille.

Microsoft s’apprête à expérimenter le premier centre de données, ou data center, « zéro carbone » alimenté uniquement avec du biogaz produit par une usine de traitement des eaux. Le géant américain vient d’annoncer qu’il investissait 5,5 millions de dollars dans ce projet pilote baptisé Data Plant qui sera mis en service au printemps 2013. Un data center de petite capacité (200 kW) sera installé dans l’usine de traitement des eaux usées Dry Creek Water Reclamation Facility de Cheyenne dans l’État du Wyoming. Il utilisera une pile à combustible d’une capacité de 300 kW qui sera directement alimentée par le biogaz émis par la station d’épuration.

Lire la suite sur Futura Sciences

Des sièges arrière transparents pour faciliter la marche arrière

Des chercheurs de l’université de Keio (Japon) ont trouvé une astuce pour faciliter les manœuvres d’un véhicule en marche arrière. Un système de projection donne l'illusion de la transparence aux sièges arrière pour visualiser l’environnement au travers de la carrosserie.

Depuis la création des automobiles, les manœuvres en marche arrière ont toujours été un problème pour les automobilistes. Même si les voitures qui se garent automatiquement sont désormais accessibles au grand public, le conducteur ne fait pas forcément confiance à la machine et garde l’habitude de ne croire que ce qu’il voit. En outre, avec les écrans de guidage sur le tableau de bord, il n’est pas facile de se représenter dans l’espace les manœuvres à réaliser à l'envers.

Lire la suite sur Futura Sciences

Minitrous noirs : une expérience pour les détecter autour de nous

L’espace-temps est-il continu ? N’est-il pas en ébullition permanente à l’échelle de Planck, agité par des fluctuations quantiques faisant apparaître des minitrous noirs et des minitrous de ver tout autour de nous ? Le physicien Jacob Bekenstein vient d’avoir une brillante idée pour tenter de le savoir. Une simple expérience sur une paillasse pourrait suffire.

Le journal Nature fait actuellement écho à un étonnant article déposé récemment sur arxiv. Son auteur n’est autre que Jacob Bekenstein, le découvreur de l’entropie des trous noirs et l’auteur de la version relativiste de la théorie Mond. La question à laquelle il tente de répondre dans cet article est ancienne. Elle remonte au moins à la fin des années 1950 lorsque le futur mentor de Bekenstein, le mythique John Wheeler, commençait sa quête d’une théorie unifiée de l’espace-temps, de la matière et des forces, incorporant la mécanique quantique.

Lire la suite sur Futura Sciences

Réchauffement : la montée des océans largement sous-estimée ?

Le réchauffement climatique suivrait actuellement les tendances prévues par le Giec, mais pas la hausse du niveau des mers. Des populations pourraient se retrouver les pieds dans l’eau avant l’heure !

Depuis 1988, un groupe intergouvernemental d'experts, le Giec, se charge de récolter des informations scientifiques sur l’évolution passée et future de notre climat. Régulièrement, leurs données sont compilées puis présentées par le biais de rapports. Quatre éditions ont déjà été publiées (1990, 1995, 2001 et 2007), et une cinquième devrait voir le jour en 2014.

Lire la suite sur Futura Sciences

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article