Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Scientifique

http://cache.20minutes.fr/img/photos/20mn/2013-01/2013-01-22/article_flickr.jpg

 

Gareth Morgan incite tous les propriétaires de félins à castrer leur animal...

«Cette petite boule de fourrure que vous possédez est tueur-né», commence Gareth Morgan. Cet activiste néo-zélandais a lancé cette semaine l'opération «Cats to Go» («Les chats doivent partir»). Le but: sauver les espèces d'oiseaux en danger extinction.

La Nouvelle-Zélande compte près d'un chat pour trois habitants. Selon Morgan, qui cite plusieurs études de biologistes, les 1,4 million de chats domestiques et sauvages ont contribué à la disparition de neuf espèces d'oiseaux indigènes et en ont mis 33 autres en danger.

En moyenne, minou tue 66 proies par an. Le chat, jure Morgan, «ne discrimine pas» et tue «pour le plaisir» souris, insectes et oiseaux. «Votre chat n'est pas innocent. Ce n'est pas parce qu'il ne ramène pas de cadavres qu'il ne sévit pas» dans la nature, écrit-il. Selon des études, les chats ne ramènent que 20% de leurs trophées sur le paillasson de leur maître.

Les solutions préconisées

«On ne recommande pas l'euthanasie, même si c'est une solution», écrit-il. Il suggère plutôt la castration ou l’ovariectomie systématique, «pour que votre chat soit votre dernier chat». Si vous n'êtes pas prêts à de telles mesures, il conseille encore de garder votre animal domestique enfermé, ou de lui mettre une cloche autour du cou pour torpiller sa furtivité, une mesure qui réduit son efficacité de 50%, selon Morgan.

Pourquoi choisit-il les oiseaux avant les chats? Car le matou n'est pas un animal indigène de la Nouvelle-Zélande. Les colons européens l'ont amené au 19e siècle, introduisant un redoutable prédateur au paradis kiwi.

«Les chats sont une menace pour notre vie sauvage», reconnaît le biologiste néo-zélandais David Winter sur son blog. «Mais s'en débarrasser ne serait pas nécessairement la solution», écrit-il. Car les chats tuent d'autres prédateurs. Les retirer de la chaîne alimentaire pourrait donc avoir «des effets non prévus», conclut-il.

 

Philippe Berry

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

loupblancberger 01/02/2013 11:56


il est exact que les minous soient  des tueur,seulement j'ai toujours fait attention que ma mimi ne fasse pas de mal aux petits oiseaux.Entr-autre je l'ai fait stérilisée.De toute façon
nous avons notre minou à la maison;nous ne le laissons pas sortir.Il ne faut pas tuer les minous.