Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Scientifique

http://www.lepoint.fr/images/2013/08/21/delphini-nova-etoile-1836534-jpg_1659410.JPG

 

Cela n'arrive pas tous les jours, un nouvel astre est visible à l'oeil nu, mais sombrera bientôt de nouveau dans l'obscurité. Spectacle à saisir !

C'est un spectacle rare qui ne devrait plus durer que quelques jours. Le 14 août dernier, une nouvelle étoile très brillante est apparue dans le ciel, là où l'oeil humain et même les petits télescopes ne pouvaient jusqu'ici rien déceler. Découverte par l'astronome amateur japonais Koichi Itagaki, celle-ci se trouve à environ 97 années-lumière de la Terre dans la constellation du Dauphin, d'où son nom de baptême Nova Delphini 2013. Pour la trouver, rien de plus simple. Elle est visible à l'oeil nu ou, au pire, avec de simples jumelles. Il suffit de repérer la très brillante Vega, juste au-dessus de nos têtes à cette saison. Avec deux autres étoiles très lumineuses, Deneb et Altaïr, elles forment ce que l'on appelle le triangle d'été. Une fois la figure géométrique repérée, Nova Delphini 2013 se trouve, légèrement sur la gauche, entre Deneb (en haut à gauche) et Altaïr (sommet inférieur du triangle). Toutefois, il convient de faire vite : sa luminosité décroît de jour en jour.

 

Car Nova Delphini 2013 n'a rien d'une étoile née de la dernière pluie. Son apparition est liée à une très puissante explosion thermonucléaire qui s'est produite à la surface d'une naine blanche, autrement dit d'un cadavre d'étoile. Cet objet céleste extrêmement dense, avec une taille comparable à celle de la Terre pour une masse plus proche de celle du Soleil, appartient à un système stellaire binaire qui compte également une géante rouge. Du fait de la gravité, la lourde naine blanche aspire peu à peu la matière (essentiellement de l'hydrogène) de sa compagne plus grosse, mais plus légère. Un repas quelque peu indigeste, car, à mesure que le gaz s'accumule autour de l'étoile vorace, il s'échauffe, la pression monte, jusqu'à l'inévitable explosion. Du gaz est alors éjecté dans l'espace à une vitesse de plusieurs milliers de kilomètres par seconde. C'est ainsi que la luminosité de Nova Delphini 2013 a été multipliée par 150 000 la semaine passée.

 

À présent, cette luminosité est de nouveau en train de baisser et l'étoile finira par disparaître dans l'obscurité de l'espace. Du moins, jusqu'à sa prochaine indigestion...

 

 

Commenter cet article