Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Scientifique

http://www.mondorf.lu/files/u1/les_thermes/cures_thermales/forfaits_cures/cure_obesite.jpg

Une cure thermale de trois semaines serait plus efficace qu’un traitement de médecine de ville pour perdre durablement du poids, selon l’étude Maâthermes, présentée par l’Association Française pour la Recherche Thermale (Afreth) jeudi 13 janvier. Menée par Thierry Hanh et Patrick Sérog, médecins nutritionnistes, cette étude fait état d’une perte de poids supérieure ou égale à 5% pour 45% des patients ayant profité d’une cure thermale, contre seulement 25% des sujets suivis par leur médecin généraliste.

Cette étude a permis de suivre 257 patients en situation d’obésité ou de surpoids entre mars 2007 et juillet 2008. L’âge moyen des participants était de 51 ans et leur indice de masse corporel (IMC) moyen de 31,2kg/m². A noter, les patients suivis étaient tous en bonne santé et 77% d’entre eux avaient déjà réalisé un régime diététique.

Les sujets ont été séparés en deux groupes : 120 patients ont été répartis dans cinq stations thermales pour effectuer un traitement thermal spécifique à l’obésité pendant trois semaines, alors que 137 personnes ont profité d’un traitement de médecine de ville. A noter, les curistes ont bénéficié d’une cure de boisson, de bains bouillonnants à l’eau minérale naturelle, d’enveloppements de boue thermale, d’exercices en piscine et de conseils diététiques, alors que les autres patients ont suivi les conseils diététiques de leur médecin traitant et les recommandations du PNNS.

Les auteurs de l’étude précisent qu’à l’issue des traitements, les patients des deux groupes ont pris la décision de modifier ou non leurs habitudes alimentaires quotidiennes.

Au quatorzième mois après la prise en charge de l’ensemble des patients, les médecins nutritionnistes ont observé une perte de poids moyenne de 3,86kg chez les patients du groupe "cure", contre seulement 1,56kg chez ceux du groupe "témoin". De même, les sujets du premier groupe ont obtenu une réduction d’1,63kg/m² de leur IMC, contre 0,58kg/m² chez les patients suivis par un médecin de ville.

"La cure thermale de 3 semaines se révèle plus efficace que le traitement de médecine de ville pour une perte de poids durable et significative des sujets obèses ou en surpoids. (...) Les résultats de l’étude Maâthermes sont d’autant plus pertinents que la cure nécessite une période d’intervention très inférieure aux programmes habituels de modifications de style de vie (16 à 26 semaines), et n’entraîne aucun effet secondaire indésirable", expliquent les principaux auteurs de l’étude.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

sante 07/05/2011 01:49



Il y a " environ 700 sources d’eau minérale naturelle recensées, dont 400 sont réellement exploitées, et de l’ordre de 160 sources déclarées d’intérêt public […], à côté des sources déclarées
d’intérêt public, environ 150sources d’eau minérale naturelle autorisées n’ont pas fait l’objet d’une telle déclaration, et ne sont donc pas juridiquement protégées […] Le suivi de la qualité de
l’eau minérale naturelle autorisée est également largement améliorable car, le réseau de laboratoires agréés étant largement défaillant, il s’y est peu à peu substitué un " système d’auto
contrôle " mis en place par les établissements thermaux eux-mêmes et qui est " essentiellement axé sur la recherche de contaminations microbiennes ". Par ailleurs " feu le "laboratoire national
des études hydrologiques et thermales", chargé de gérer le fichier sanitaire central des eaux minérales (cf.arrêté du 14 octobre 1937), n’a jamais procédé à une exploitation des données
physico-chimiques et chimiques des quelques 6000 résultats d’analyses transmis chaque année par les laboratoires agréés, se limitant à l’exploitation des données bactériologiques ".



Scientifique 07/05/2011 09:06



Merci pour ton intervention qui enrichie ce site.


Très intéressent ce qui est écrit mais pour les études de FEU, elles restent partout critiquées surtout en raison de leurs orientations socio-politiques et non conformité scientifiques de
certaines de leurs études.



devis mutuelle santé 19/01/2011 05:38



la cure thermale est donc à tester... on espere qque ca marche vraiment



Scientifique 19/01/2011 20:42



Déjà testé et approuvé, mon corps la réclame de temps en temps mais ma carte de crédit fait encore de la résistance