Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Scientifique

http://www.lepoint.fr/images/2014/07/08/2731454-jpg_2370257.JPG

 

 

Très riche en antioxydants, contenant des vitamines du groupe B, du potassium, du magnésium et du calcium, il apporte aussi des fibres, des lipides et des protéines.



La composition du café est complexe et elle n'a pas encore livré tous ses secrets, loin de là. Selon les spécialistes, ces grains contiendraient plus de 1 000 constituants, pas tous identifiés à ce jour. Leur activité biologique, les synergies et antagonismes possibles entre ces différentes substances restent encore à découvrir. En revanche, les effets de la caféine et d'autres substances actives - comme les antioxydants, les vitamines, les minéraux, les oligo-éléments - sont désormais identifiés. Le dernier numéro de la brochure Café & Médecine*, destinée à la communauté scientifique et à la presse, fournit de précieuses indications sur le sujet.

La caféine est, évidemment, le premier constituant bioactif de ce breuvage. C'est, comme nul ne l'ignore, la molécule responsable des effets stimulants du café. La dose dépend de la proportion de robusta et d'arabica (le premier en contient deux fois plus que le second). On la trouve aussi dans le thé (théine), le cacao, les sodas et les boissons énergisantes. La caféine est également présente dans certains médicaments antalgiques, ainsi que dans des préparations énergétiques ou amincissantes.

 
 

Pourvoyeur de protéine, de sodium et de glucide !

Le café contient beaucoup d'antioxydants. Parmi eux, on trouve les excellents polyphénols, qui permettent de lutter contre la formation de radicaux libres en excès dans l'organisme (des substances qui accélèrent le vieillissement cellulaire). Par ce mécanisme, et par d'autres pas encore élucidés, les polyphénols protégeraient de nombreuses maladies. Selon l'étude NutriNet Santé, le café est la première source alimentaire de polyphénols (36,9 %) devant le thé (33,6 %), le chocolat (10,4 %) puis les fruits et légumes (7,4 %). Mais il existe un gradient Sud-Nord : les valeurs les plus basses sont retrouvées en Grèce et les plus importantes au Danemark, pays gros consommateur de café.

On le sait moins, mais le café contient - comme les autres graines - des lipides (11 à 17 % de la matière sèche). Au niveau des protéines (10 % de la matière sèche), on trouve des acides aminés. Le café renferme encore des glucides (comme les pectines, qui représentent 3 % de la matière sèche). Côté minéraux, une tasse de 100 ml apporte du potassium (55 mg), du magnésium (7 mg), du calcium (7 mg) et du sodium (0,7 mg). On y trouve aussi des vitamines (surtout B3, B2, B5 et B6). Enfin, le café est une source importante de fibres alimentaires solubles et insolubles. Leur quantité varie en fonction du mode de préparation (de 0,47 à 0,75 g pour une tasse de 100 ml).

Question dose quotidienne, il est certain qu'une consommation raisonnable a plutôt des effets bénéfiques pour la santé : amélioration de la vigilance, de la mémoire, de l'humeur, des capacités physiques et de la digestion. Globalement, cette consommation est considérée comme modérée en Europe de l'Ouest si elle est comprise entre trois et quatre tasses par jour (soit l'équivalent de 250 à 300 mg de caféine). Mais les fumeurs, qui métabolisent rapidement la caféine, peuvent en boire davantage avant d'en ressentir les effets. Enfin, la plupart des gens arrêtent d'en boire à 16 heures, par peur d'effets délétères sur leur sommeil.

 

 

* Rédigée sous la direction d'Astrid Nehlig (INSERM U663 à Strasbourg) et publiée avec le soutien du Syndicat Français du Café

Commenter cet article

olga 16/07/2014 10:33


j'aime beaucoup cet article.


ce sont des bonnes informations.


merci pour le partage.