Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Scientifique

http://www.docteurbeaute.com/IMAGES/peeling%20doux.jpg

Pour chasser la grise mine, les laboratoires de cosmétologie nous proposent de réaliser notre peeling à domicile. Teint plus lumineux, grain de peau affiné… Qu'en est-il vraiment et quelles précautions prendre avant de se lancer ?

1. Peeling : pourquoi l'utiliser ?

Un peeling à la maison est intéressant pour :

- affiner le grain de peau en cas de pores dilatés et de brillance ;

- gommer des taches pigmentaires après une grossesse ou à l’automne ;

- retrouver de l’éclat après une exposition prolongée au soleil ;

- éclaicir le teint des fumeuses, qui est souvent terne ;

- estomper les ridules, autour des yeux et de la bouche ;

- préparer son épiderme avant un peeling en cabinet. Et après, pour prolonger les résultats obtenus.

 

2. Peeling: les précautions à prendre

Tout d'abord, mieux vaut commencer avec des produits qui ne sont pas trop dosés. Quand la peau est habituée, on peut passer le cas échéant à des concentrations plus élevées. Le peeling s’effectue de préférence le soir, sur peau propre. On applique ensuite une crème apaisante. On peut parfois ressentir des picotements lors de l’application.

J’ai la peau fragile, est-ce une bonne idée ?

Avoir une peau sensible ou sèche n’est pas forcément une contre-indication. Car ce type de traitement peut améliorer l’état cutané en stimulant le renouvellement cellulaire. En cas de doute ou si l’on craint une réaction, il suffit de faire un essai préalable sur la zone située juste devant l’oreille. Si ça picote un peu, c’est normal. Si la peau rougit, on en reste là… Cela dit, l’emballage de certains produits indique s’ils sont, ou non, recommandés aux peaux sèches ou sensibles.

Combien de fois peut-on recommencer ?

Une fois par trimestre ou par semestre. Par exemple, après l’été, quand le hâle a disparu, puis à la fin de l’hiver. Les résultats persistent entre un et deux mois, selon le type de peau et le mode de vie. C’est pourquoi il est conseillé de renouveler les applications. En revanche, si vous allez au soleil, mieux vaut vous abstenir. Car un épiderme affiné est beaucoup plus sensible aux UV.

A noter :

Mieux vaut vous abstenir si vous souffrez de rosacée (couperose) ou si votre peau est déjà sensibilisée. Après le peeling, il faut attendre quelques jours avant de s’épiler sur le visage et éviter le soleil. Sinon, appliquez un soin solaire haute protection (IP 50).

 

3. Peeling: quel produit choisir?

Si vous avez un problème de pigmentation, un teint terne ou des rides, choisissez un peeling spécifique : antitaches, spécial coup d’éclat ou antirides.

Ces soins contiennent en plus des actifs, ciblés. Les autres, plus "généralistes", sont destinés à améliorer l’éclat du teint avec un effet global sur les ridules. Mais leur action sera moindre sur ce type de problèmes.

 

4. Peeling: chez le dermato, ça se passe comment ?

Après un premier rendez-vous, vous préparez votre peau pendant huit à dix jours avec une crème à l’acide glycolique, afin d’augmenter à la fois la tolérance et l’efficacité du produit.

 

Le jour J, le dermatologue démaquille et dégraisse la peau avec un produit spécifique. Au moyen d’un pinceau ou d’une compresse, il applique le gel d’acide glycolique sur le visage (sauf les yeux et la bouche), en insistant éventuellement sur certaines zones. Par exemple, au-dessus de la lèvre supérieure pour gommer les ridules ou sur les taches. Il laisse agir de trois à cinq minutes, selon la peau.

 

Ensuite, le produit est neutralisé avec une solution qui bloque l’action du peeling. Le pH de la peau redevient neutre.

 

Après une vaporisation d’eau thermale, une crème apaisante (ou solaire) est appliquée.

 

Dans les deux jours qui suivent, cette crème remplace votre crème hydratante. Lorsqu’il n’y a plus de tiraillements ni de picotements, vous pouvez remettre votre soin habituel.

 

Au total, une cure comporte trois ou quatre séances, avec un intervalle de deux à trois semaines. Il faut compter entre 70 et 100 € la séance, pour une durée de vingt à trente minutes.

Avec la collaboration du Dr Estelle Roux, dermatologue.

5. Peeling: qu’est-ce que c’est, exactement ?

Surtout de l’acide glycolique, issu de la canne à sucre, de la betterave ou du raisin. Cet actif est utilisé par les dermatologues depuis des décennies pour revitaliser la peau, atténuer les premières rides et donner un coup d’éclat au teint. Souvent, d’autres acides de fruits lui sont associés, ce qui permet d’améliorer ses effets tout en gardant une bonne tolérance.

Les produits que vous trouverez dans le commerce ne sont pas très concentrés : les dosages sont limités à 10 % d’acide glycolique. Tandis que le dermatologue utilise des produits beaucoup plus dosés, entre 30 et 70 %.

 

 

Auteur : Karine Silberfeld

http://www.topsante.com/

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article