Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Scientifique

http://img.maxisciences.com/%e9ternuement/l-eternuement-est-un-savant-mecanisme-de-defense-destine-a-nettoyer-le-nez_60796_w460.jpg

 

Bruyant ou plus discret, incontrôlé ou prévisible, l'éternuement est une brusque expiration d'air par le nez et par la bouche qu'il n'est pas rare d'entendre au quotidien. Pour autant, savons-nous réellement pourquoi nous éternuons et comment ceci se produit ? Explications.

 

Les narines qui chatouillent, grattouillent et tout d'un coup "aaaaatchouuuuum !", c'est l'explosion. Ces derniers temps, il n'est pas rare d'entendre quelqu'un éternuer. Une fois, deux fois, parfois plus et ce, en pleine air dans la rue, au bureau ou même chez soi. Le plus souvent, l'éternuement est totalement imprévisible et incontrôlé. Pour autant, ce geste est bien moins simple et anodin qu'il n'en a l'air. Il fait même appel à un mécanisme bien précis qui remonte jusqu'au cerveau.

Expulser l'air pour nettoyer le nez

 

L'éternuement est une brusque expiration d'air par le nez et la bouche provoqué par un mouvement tout aussi brusque des muscles expirateurs. Mais il se produit dans des circonstances bien particulières : lorsque le nez est confronté à une substance ou un élément jugé irritant. L'éternuement constitue alors un mécanisme de défense bien rôdé qui va permettre d'expulser l'intrus. Et c'est dans les narines que tout commence : ces orifices sont chargés de filtrer l'air que l'on inspire.

 

Pour cela, ils sont tapissés de poils et de mucus qui vont capter les éléments indésirables emportés par l'air pour les empêcher de passer dans le reste des voies respiratoires. Dans certains cas, ces éléments sont suffisamment petits pour être poussés vers l'oesophage et l'estomac afin d'être éliminés. Mais dans d'autres, ils sont trop gros pour que le même système se mette en place. Or, le nez est aussi chargé de récepteurs qui vont détecter la présence de ces éléments.

 

Une fois ces derniers attrapés, les capteurs vont alors envoyer un signal au cerveau via certains (...)
Lire la suite sur maxisciences.com

Commenter cet article