Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Scientifique

http://www.francetvinfo.fr/image/750c6qth1-b20e/658/370/3646495.png

 

Cette découverte scientifique, publiée dans "Nature" mercredi, a été faite l'été dernier, depuis l'Amérique du Sud.

 

Pour la première fois dans l'histoire de l'astronomie, des anneaux, que l'on considérait jusqu'alors comme l'attribut exclusif des planètes géantes, ont été observés autour de Chariklo, un astéroïde "centaure" de 250 km de diamètre qui cavale entre Saturne et Uranus. Bien que de nombreuses questions demeurent sans réponse, les astronomes pensent que ces anneaux sont les vestiges d'une collision, similaire à celle dont a vraisemblablement été victime la Terre voici 4,5 milliards d'années et qui a fini par donner naissance à notre Lune. 


La découverte, parue dans la revue Nature (en anglais), mercredi 26 mars, remonte à l'an dernier. Un soir de juin 2013, des astronomes sud-américains ont braqué leurs télescopes sur Chariklo, qui passait au grand galop devant une étoile, révélant que cet astéroïde était lui aussi "doté de deux anneaux, denses et étroits à la fois", selon un communiqué l'Observatoire européen austral (ESO), partie prenante à cette découverte avec l'Observatoire national à Rio de Janeiro (Brésil). Ces deux anneaux ont été provisoirement baptisés Oiapoque et Chui, en référence aux deux fleuves qui matérialisent les frontières nord et sud du Brésil.

 

Des particules de glace et de cailloux

Le 3 juin 2013, sept télescopes ont observé le passage de l'astéroïde devant une étoile, visible durant seulement cinq secondes. Surprise, la luminosité de cette étoile accusait de légères variations avant et après l'occultation principale par l'astéroïde, preuve que "quelque chose autour de Chariklo bloquait la lumière", explique l'ESO. En comparant les observations effectuées à partir de sept points de l'hémisphère sud, les astronomes ont trouvé le responsable : deux anneaux étroits et bien distincts, composés de particules de glace et de cailloux, de 3 km et 7 km de large pour une épaisseur de seulement quelques centaines de mètres.


Chariklo appartient à la famille des "centaures", des astéroïdes glacés qui gravitent autour du soleil, à environ deux milliards de kilomètres de nous. Petits corps à l'orbite instable, ils diffèrent des nombreux astéroïdes qui composent la ceinture séparant Mars de Jupiter. Leur appellation vient justement du fait que, à l'instar des centaures de la mythologie grecque, ils ont des traits communs avec deux entités distinctes : les comètes d'une part et les astéroïdes d'autre part. Chariklo est le plus grand de ces objets cosmiques, avec un diamètre de 250 km qui en fait quasiment une mini-planète.

Commenter cet article