Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Scientifique

http://img2.topsante.com/var/topsante/storage/images/medecine/medecine-divers/medicaments/prevenir/resistance-aux-antibiotiques-des-consequences-alarmantes-50407/440637-1-fre-FR/Resistance-aux-antibiotiques-des-consequences-alarmantes_exact441x300.jpg

 

La presse britannique se fait l’écho d’une mise en garde de certains médecins. A force de mal utiliser les antibiotiques, nous courons le risque de revenir au même taux de mortalité par infections bactériennes qu’au début du 20ème siècle.

 

L’inquiétude concernant les prescriptions excessives d’antibiotiques n’est pas une nouveauté. La revue médicale The Lancet tire la sonnette d’alarme à propos d’un danger en lien avec cette mauvaise habitude : l’arrivée imminente de super-bactéries résistantes aux médicaments. "Les antibiotiques ont ouvert la voie à des développements médicaux et sociaux sans précédents, et sont aujourd’hui indispensables dans tous les systèmes de santé", indique l’hebdomadaire britannique, mais "dans quelques années, nous pourrions être confrontés à des revers terribles médicalement, socialement et économiquement parlant, à moins que des actions coordonnées mondiales réelles et sans précédents ne soient décidées immédiatement." 

 

Ces super-bactéries représentent l’une des menaces les plus graves de l’histoire de la médecine, selon des experts cités par le journal The Independent. Le professeur John Watson, sous-chef du département de la santé en Angleterre, déclare dans les colonnes du quotidien : "Je crains que dans 20 ans, si je vais à l’hôpital pour me faire remplacer la hanche, je puisse contracter une infection menant à des complications graves et probablement à la mort, tout simplement parce que les antibiotiques ne fonctionneront plus comme à l’heure actuelle."  

 

Un siècle de médecine effacé

Des opérations courantes pourraient devenir mortelles à cause de la résistance aux médicaments que nous utilisons depuis des années. Ce processus pourrait effacer un siècle de progrès de la médecine, alertent les médecins du gouvernement britannique dans un éditorial du Lancet. Ils estiment que le taux de mortalité par infections bactériennes pourrait revenir aux niveaux du début du 20ème siècle.

 

Parmi les solutions évoquées : réduire le nombre de prescriptions d’antibiotiques, améliorer l’hygiène des hôpitaux et inciter l’industrie pharmaceutique à travailler sur de nouveaux antibiotiques et à d’éventuels traitements alternatifs. Les experts ont du mal à estimer exactement le coût entrainé par cette résistance, mais Joanna Coast, professeur d’économie de la santé à l’université de Birmingham déclare qu’il pourrait "affecter la façon dont tout le système de santé fonctionne." Sans compter les conséquences sur l’écologie, l’agriculture et l’environnement, conclut The Independent.

 

Commenter cet article