Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Scientifique

http://www.lepoint.fr/images/2011/11/24/cid-bad-fcd-bc-ff-444393-jpg_298592.JPG

Cette lentille (en bas à gauche) est le prototype de ce qui devrait permettre, dans le futur, de recevoir diverses informations directement dans notre champ de vision. © Montage Le Point 

Des scientifiques ont mis au point un prototype qui pourrait, à terme, afficher discrètement et directement des informations devant vos yeux.

Pouvoir, façon cyborg, connaître, au premier regard, le nom, l'âge, la profession de votre interlocuteur, relever vos mails sans avoir à extraire votre smartphone de votre poche ou encore savoir, quasi instantanément, s'il reste des chambres à louer dans cet hôtel devant lequel vous passez... Tout cela pourrait ne plus être de l'ordre de la science-fiction... moyennant le port d'une lentille de contact. Selon les résultats d'une étude publiés cette semaine dans le Journal of Micromechanics and Microengineering, une équipe de chercheurs, associant des scientifiques américains de l'université de Washington et des Finlandais de l'université d'Aalto, a mis au point un prototype testé, avec succès, sur... des lapins.

Le dispositif, basique pour le moment, comprend une diode électroluminescente (led) miniature placée au centre d'une lentille. De couleur bleue, celle-ci est reliée, via un circuit intégré transparent, à une antenne circulaire de 5 millimètres de long, incrustée dans le pourtour de l'appareil. L'antenne permet de contrôler la led, par ondes radio, mais aussi de recevoir, sans fil, l'énergie nécessaire pour qu'elle s'allume. De quoi délivrer à l'utilisateur un message lumineux, en code type morse, puisque la surface d'affichage est, pour l'instant, réduite à un pixel unique.

Question d'autonomie

Quoi qu'il en soit, il est assez évident que les lapins, qui ont servi de cobayes, n'en ont pas tiré de grands enseignements. L'intérêt était de savoir si leurs yeux allaient bien supporter la lentille. Test réussi, puisque les scientifiques n'ont, au cours de l'expérience, pas décelé d'effets nocifs, notamment pour leur cornée. Les lapins ont même porté cette lentille pendant une vingtaine de minutes sans en paraître particulièrement affectés. Toutefois, la matière plastique utilisée, du polyéthylène téréphtalate, ne permet pas à l'oeil de "respirer" suffisamment pour permettre une utilisation prolongée...

Ce n'est donc qu'un premier pas. Car les scientifiques n'ont résolu que la première difficulté : permettre à l'oeil humain de percevoir une image située bien trop près compte tenu de ses capacités de focalisation. Mais un autre obstacle devra être surmonté : le système actuel ne fonctionne que si la batterie qui l'alimente ne se trouve pas à plus de deux centimètres ! Et il est clair qu'il faudra quelques pixels de plus pour faire de vous un Terminator... Même si l'équipe de chercheurs est désormais convaincue que le défi peut être relevé. 

 Par

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article