Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Scientifique

http://www.secas.org/images/stories/parrainages/baudet_taglio_i.jpg

 

C'est la nouvelle attraction de la ménagerie, le zoo du Jardin des plantes à Paris. Depuis son arrivée, le 8 mars, il ne cesse d'étonner les aras militaires, perroquets dont les plumes vertes se hérissent dès qu'il passe à petits pas devant leur cage.

Ce ne sont pas les seuls à s'interroger sur ce dadais à longs poils qui arpente les allées fleuries.

Dès qu'elle l'a aperçu de loin, Sabine, 4 ans, a couru vers cette "peluuuuche qui marche", entraînant dans son sillage tous ses copains d'école ravis de rompre les rangs. "C'est quoi ?... Un cheval ?", demande un petit brun. "Mais non, c'est un âne. Tu vois bien ses grandes oreilles, non !", répond un autre. "On peut le caresser ?" Danielle Dousseau et Stéphanie Labbé, les deux promeneuses de Taglio des Genêts, "Tag" pour les intimes, débutent alors la leçon : "C'est un baudet, le plus grand de tous les ânes au monde. C'est un animal rare qui a failli disparaître, mais, maintenant, on pense avoir réussi à le sauver."

Quand l'asinerie nationale de Dampierre-sur-Boutonne (Charente-Maritime) décide, début 2011, de confier l'un de ses protégés à la ménagerie, tel était bien l'objectif : faire découvrir cette race qui remonte au Moyen Age et dont il ne restait plus que 44 individus en 1977. Réputé pour avoir la force d'un cheval et la rusticité de l'âne, les baudets ont beaucoup été utilisés comme animaux de reproduction. Les éleveurs les ont longtemps accouplés aux juments de trait poitevines afin d'obtenir des mules et des mulets, appréciés des agriculteurs et de l'armée à la recherche d'animaux solides, capables de traîner les canons sur les champs de bataille, comme en 1914-1918.

 

1,55 M AU GARROT

L'arrivée du tracteur et la fin des grandes guerres européennes ont remisé le baudet à l'étable et dans l'oubli. "Dès lors, il a été croisé n'importe comment, explique Gérard Dousseau, chef soigneur à la ménagerie. La race allait disparaître. Les Haras nationaux, la région Poitou-Charentes et des éleveurs locaux ont permis la création de l'asinerie nationale du baudet du Poitou. Aujourd'hui, on compte environ 400 baudets dans le monde."

Taglio des Genêts, fils d'Océan de Crail et d'Oraison de Mara, est, paraît-il, l'un des plus beaux spécimens français, avec son 1,55 m au garrot, ses 450 kg et sa robe noire pangare qui tourne au roux sous le soleil. "Il est super-intelligent, insiste Danielle. Si un obstacle se présente, il analyse la situation, fait "enregistrer sous" et c'est bon."

Pour justifier son foin, Tag, plutôt un joyeux drille qui aime fouiller dans les poches, fait le facteur. Sacoches sur le dos, il achemine le courrier de la ménagerie à l'administration du Jardin des plantes. Cet été, il tirera une citerne d'eau de 400 litres pour aider les jardiniers de la ménagerie, chargés d'arroser les allées dont les nuages de poussière incommodent promeneurs et animaux. Rien que de l'éco-responsable.

 

 

Marie-Béatrice Baudet

Commenter cet article