Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Scientifique

En Suisse, le zoo de Zurich a récemment amélioré son espace pour les éléphants en ajoutant notamment plusieurs bassins d'eau. L'objectif ? Améliorer les conditions de vie des pachydermes. 

 

 

Avez-vous déjà vu un éléphant nager ? Difficile à imaginer, et pourtant les éléphants sont d'excellents nageurs. En Suisse, un zoo peut désormais se targuer d'avoir un véritable aquarium pour éléphant... Le nouveau parc pour éléphant Kaeng Krachan du Zoo de Zurich a récemment ouvert ses portes au grand public après de long travaux.

Parmi les grandes améliorations, six bassins d'eau ont été construits pour permettre aux éléphants de se baigner, dont un qui offre un panorama digne d'un gigantesque aquarium. 

 

Le parc tire son nom du parc d'éléphant national Kaeng Krachan en Thaïlande, avec lequel le Zoo de Zurich est en contact grâce à son soutien d'un projet de protection des éléphants d'Asie. A Zurich, plus de 11.000 mètres carrés sont désormais consacrés aux pachydermes, six fois l'espace de l'enceinte précédente. Le tout a coûté 47 millions d'euros, récoltés grâce à des donations privées, qui comprennent des subventions de fondations, des legs et plus de 5.500 donateurs individuels. 

 

Sécurité et bien-être des éléphants 

L'aquarium possède un vitrage en verre renforcé capable de supporter la masse corporelle d'un éléphant. L'objectif de tels travaux est d'offrir aux éléphants des conditions de vie proches de celles de leur environnement naturel, a déclaré le directeur du zoo, Alex Rüebel. 

 

De nouvelles mesures sont appliquées : moins de contact entre les gardiens et les éléphants, mais aussi avec les humains qui devront rester en dehors de l'enceinte. Toutefois, ces derniers seront en mesure de communiquer avec les plus gros animaux terrestres à travers des ouvertures spéciales dans les murs.

Améliorer la sécurité et permettre aux pachydermes de développer leur propre structure sociale semble être le dessein (...)
Lire la suite sur maxisciences.com


 

Commenter cet article