Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Scientifique

http://l3.yimg.com/bt/api/res/1.2/YDWNy_YwzqD16Z7YjoeXtg--/YXBwaWQ9eW5ld3M7Zmk9aW5zZXQ7aD0xNDE7cT03NTt3PTI1MA--/http://media.zenfs.com/fr_FR/News/maxisciences/ce-rhinochimaeridae-ou-chimere-a-long-nez-a-ete-retrouve-dans-le-detroit-de-davis-a-l-extreme-nord-du-canada-cette-espece-tres-difficile-a-observer-peuple-les-abysses-des-oceans-a-au-moins-3000-metres-de-profondeur_63815_w250.jpg

 

Bizarre, vous avez dit bizarre ? Cet étrange poisson a été attrapé par des pêcheurs canadiens dans la province du Nunavut. Selon les experts, cette chimère à long nez, ou Rhinochimaeridae, est extrêmement rare car elle vit dans les abysses, à plus de 3.000 mètres.

 

 

Requin ou raie ? Ni l'un, ni l'autre ! Bien que cousin des deux espèces, ce poisson un peu bizarre a été pêché dans le Détroit de Davis, à l'extrême nord du Canada. Plus précisément, dans les eaux glaciales du Nunavut. C'est la deuxième fois seulement que la prise de cette espèce très rare est enregistrée près du détroit d'Hudson.

 

Le spécimen a d'abord été confondu avec un requin lutin mais les chercheurs ont ensuite pu déterminer que l'espèce pêchée était en réalité une chimère à long nez ou Rhinochimaeridae. Comme son nom l'indique, ce poisson des abysses possède un long nez caractéristique, qui rappelle celui du requin lutin, et des dents acérées. Une épine venimeuse est également située sur le dessus de son corps gris et gélatineux.

 

Assez peu observé et méconnu des scientifiques, le Rhinochimaeridae peuple les grandes profondeurs des océans. Évoluant à au moins 3.000 mètres de profondeur, il préférerait les eaux tropicales ou tempérées, rendant sa présence dans le détroit de Davis d'autant plus rare.

 

Toujours plus profond

"Si nous décidions d'explorer plus profondément, entre 1.000 et 2.000 mètres, nous pourrions potentiellement nous apercevoir qu'à cette profondeur, ce poisson est assez répandu. Mais nous ne savons pas", explique Nigel Hussey, chercheur à l'Université de Windsor, à CBS.

C'est ce spécialiste qui a été capable d'identifier l'étrange créature pêchée. Selon lui, le mystère entourant les Rhinochimaeridae vient principalement de leur rareté à des profondeurs marines assez faibles. "Ce poisson n'a été pêché qu'une seule autre fois dans le détroit d'Hudson", ajoute-il.

 

Un poisson bien mystérieux

Comme (...)
Lire la suite sur maxisciences.com


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article