Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Scientifique

Tel est pris qui croyait prendre : après avoir avalé un scolopendre vivant, une vipère s'est fait dévorer de l'intérieur par sa victime, bien décidée à s'échapper. Aucun des deux animaux n'a survécu, mais cette découverte a permis aux scientifiques d'observer une situation inédite. 

 

 

 

 

Drôle de découverte pour des spécialistes des reptiles en Macédoine. En pleine opération de marquage de reptiles sur l'île de Golem Grad, sur le lac Prespa, l'un des chercheurs retourne une pierre et découvre alors une scène surprenante. Du corps d'une petite vipère cornue ressort la tête d'un centipède.

 

"Nous étions tous très étonnés, aucun d'entre nous n'avait jamais rien vu de tel", a commenté dans un courriel adressé à LiveScience, la biologiste Ljiljana Tomovic, de l'Université de Belgrade. Si cette trouvaille remonte à près d'un an, le rapport des scientifiques vient d'être publié dans la revue Ecological Montenegrina et permet de comprendre comment une telle situation a pu se produire.

 

La vipère aurait sous-estimé la force du scolopendre

Après dissection de la vipère, les chercheurs ont pu retracer la petite histoire de la vipère et du scolopendre. La vipère cornue (Vipera ammodytes), une jeune femelle de 20 centimètres, s'est attaquée au scolopendre (Scolopendra cingulate), également appelé mille-pattes. Habituellement, cette espèce de serpent se nourrit de petits mammifères, de lézards ou d'oiseaux, mais peut également s'attaquer avec succès à des scolopendres.

 

Pour les scientifiques, la jeune vipère a malheureusement "gravement sous-estimé" sa victime, qui ne mesurait que 5 centimètres de moins et pesait 0,6 gramme de plus qu'elle. "En général, cet invertébré est très robuste : il est très difficile de tuer un scolopendre adulte", observent les chercheurs. "Toutefois, on ne peut pas écarter la possibilité que la vipère ait avalé le centipède vivant", (...)
Lire la suite sur maxisciences.com


 

Commenter cet article