Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Scientifique

http://www.lefigaro.fr/medias/2012/10/02/366a45f2-0c9b-11e2-bea4-8e3f2c65ad4d-493x328.jpg

 

Sous le pont de Puteaux, deux pêcheurs sportifs ont capturé puis relâché un saumon dans la Seine. Une première depuis 2008.

Yves Jaffré et Gilles Decatoire n'en reviennent toujours pas. Dimanche dernier sous le pont de Puteaux (Hauts-de-Seine), ils ont capturé un saumon atlantique (Salmo salar) sauvage de plus de 4 kg dans la Seine.

Une première depuis le 3 octobre 2008, quand un saumon de 7 kg avait été pêché au barrage de Suresnes. Après une longue lutte, le poisson pêché à la cuillère a été remonté des eaux, photographié puis relâché, comme l'impose l'éthique des pêcheurs sportifs.

 

Pour ce passionné, membre du Big Game Fishing Club de France (BGFCF) et habitué des grands voyages de pêche sur les mers et les océans du monde entier, c'est une consécration. «Je savais que des saumons remontaient parfois la Seine, explique-t-il. Mais je n'aurais jamais pensé en prendre un. Surtout ici, à bord d'une barque, sur l'un des bras morts de la Seine.»

Amélioration de la qualité de l'eau

Si, dans les années 60, on ne recensait plus que cinq espèces de poissons au niveau de l'agglomération parisienne, la situation a considérablement changée. Aujourd'hui, au moins 33 espèces y ont trouvé un biotope favorable. «La construction de nombreuses stations d'épuration et la lutte contre la pollution menée par les pouvoirs publics et les entreprises a entraîné une profonde modification des eaux de la Seine, assure Gilles Decatoire, pêcheur et responsable adjoint du Naturoscope de Puteaux. Et avec l'amélioration de la qualité de l'eau plusieurs espèces de poissons migrateurs, comme le saumon ou l'alose, remontent à nouveau le fleuve. Ce qui n'était pas arrivé depuis au moins 70 ans!». Ainsi, selon l'Agence régionale de l'environnement de Haute-Normandie, 40 saumons ont été recensés entre le 1er janvier et le 30 juin 2009 au barrage de Pose, dans l'Eure, en amont de Rouen. Une preuve supplémentaire du retour de Salmo salar dans la Seine.

 

Mais en dépit des nombreuses échelles à poisson installées sur le cours du fleuve, ces grands migrateurs, bloqués par les barrages, ne parviennent toujours pas à rejoindre leurs frayères naturelles.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

loupblancberger 04/10/2012 18:54


En effet cela prouve que la seine redevient plus propre qu'elle fût.Heureusement que nous  eussions des gens pour s'être  occupé de l'eau.


M_erci  beaucoup.