Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Scientifique

http://img.maxisciences.com/lune-europe/conception-d-artiste-de-dadu-le-robot-sous-marin-capable-d-explorer-sous-la-glace_60439_w460.jpg

 

 

Dans le but de rechercher les traces de vie extra-terrestre sous la couche de glace qui couvre Europe, la sixième lune de Jupiter, le Jet Propulsion Laboratory de la NASA et l'université d'Uppsala en Suède ont mis au point un mini sous-marin robotisé.

 

Qu'est-ce qui n'est pas plus grand que deux canettes de soda, est bourré d'électronique et est destiné à évoluer dans l'espace et sous l'eau ? La réponse : DADU (pour "Deeper Access, Deeper Understanding"). Il s'agit du sous-marin miniature qu'ont imaginé le Jet Propulsion Laboratory de la NASA et l'université d'Uppsala en Suède pour explorer l'océan situé sous la surface de glace d'Europe, la sixième lune de Jupiter.

 

Selon le site Science, qui rapporte un article publié par Astrobiology Magazine, DADU serait un bon compromis entre les spécifications techniques pour une telle mission et le coût qu'implique le moindre kilo envoyé dans l'espace. Selon Jonas Jonsson, ingénieur à la NASA, DADU pourrait dans un premier temps évoluer sur Terre et se lancer dans une "mission du Saint Graal", à savoir explorer le lac Vostok en Antarctique, isolé du reste de la terre par sa couche de glace depuis des millions d'années.

 

A la recherche de bactéries 

En effet, les scientifiques espèrent depuis longtemps pouvoir retrouver des bactéries dans le vaste océan (plus grand que toutes les mers de la terre réunies) situé sous la surface de glace d'Europe. D'autant que de telles formes de vie arctiques ont été retrouvées sur Terre dans des conditions de froid comparables.

 

De plus, en mars dernier, suite à un forage dans le lac Vostok, le généticien Sergey Bulat affirmait y avoir découvert "une vie non identifiée et non classifiée" sous la forme d'ADN bactérien. Une affirmation qui a rapidement été démentie mais qui n'a pas douché les espoirs des chercheurs. Utiliser DADU dans l'Arctique serait donc un bon moyen d'évaluer (...)
Lire la suite sur maxisciences.com

Commenter cet article