Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Scientifique

http://www.lepoint.fr/images/2012/12/10/is-venus-volcanically-active-907875-jpg_640209.JPG

 

La sonde spatiale Venus Express a relevé d'étonnantes fluctuations du dioxyde de soufre présent dans la haute atmosphère de la planète.

Les volcans qui criblent la surface de Vénus pourraient être toujours actifs. C'est du moins ce que suggèrent les données recueillies par la sonde Venus Express, qui scrute la haute atmosphère de la planète depuis 2006. Une équipe scientifique franco-russe, emmenée par des chercheurs du Latmos (Laboratoire atmosphères, milieux, observations spatiales), s'est penchée sur les informations transmises par la sonde spatiale et y a relevé un phénomène étonnant... En avril 2006, alors que Venus Express est depuis peu en orbite autour de celle que l'on surnomme à tort l'étoile du Berger, son spectromètre détecte une brusque élévation de la concentration en dioxyde de soufre (SO2) dans la haute atmosphère de la planète, immédiatement suivie d'une baisse plus progressive. Un schéma qui rappelle étrangement un épisode déjà observé par la sonde Pioneer Venus Orbiter à la fin des années soixante-dix.

 

Pour les chercheurs qui viennent de publier leurs travaux dans la revue scientifique Nature Geoscience, ce dioxyde de soufre pourrait témoigner d'une ou plusieurs éruptions volcaniques en cours au moment des mesures, bien que dissimulées sous l'épaisse couche nuageuse qui recouvre presque en permanence la planète. Pourquoi ? D'une part, parce que c'est exactement ce qui se passe sur Terre en cas d'éruption et, d'autre part, parce que le dioxyde de soufre libéré dans la haute atmosphère de Vénus disparaît au bout de quelques jours sous l'effet du rayonnement solaire. "Aussi, si vous notez une augmentation du SO2 dans la haute atmosphère, vous savez que celui-ci a été éjecté depuis peu", explique Emmanuel Marcq du Latmos.

 

De quoi faire définitivement pencher la balance du côté des partisans d'un volcanisme actif sur Vénus ? Pas si sûr... Ce serait sans compter l'étrange phénomène de super-rotation qui anime l'atmosphère de cette planète. En effet, alors que Vénus effectue un mouvement de rotation très lent (243 jours), son atmosphère a une dynamique propre et tourne sur elle-même en seulement quatre jours. "Une éruption volcanique peut agir comme une sorte de piston faisant grimper le dioxyde de soufre, mais des particularités dans la circulation atmosphérique de Vénus, que nous ne comprenons pas encore bien, pourraient aussi avoir mélangé les gaz de manière à produire le même résultat", reconnaît Jean-Loup Bertaux, chercheur au Latmos. Les rejets de SO2 pourraient alors être liés à des variations décennales de l'atmosphère de la planète.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article