Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Scientifique

À 1500 mètres en-dessous du niveau de la mer, la vie marine prend des formes et aspects auxquels nous ne sommes pas habitués. Les profondeurs nous réservent encore de merveilleuses surprises. En 2012, une étrange créature a été filmée dans les eaux du Golfe du Mexique. 

 

 

 

Le 25 avril 2012, une vidéo filmée depuis une plateforme pétrolière dans le Golfe du Mexique envahit internet. Les images ont été capturées à plus de 1500 mètres de profondeur et montrent une étrange créature sortir des abysses et s'approcher de la caméra. Avec ses allures de voile géant, l'animal marin a suscité de nombreuses spéculations quant à son origine et son identité. 

 

Les internautes se sont empressés de laisser libre cours à leur imagination. Qualifié de déchet plastique géant et même de placenta de baleine, il s'agit en fait bien d'un organisme vivant des profondeurs, que les scientifiques ont décrit comme étant un spécimen de Deepstaria Enigmatica.

 

Une méduse imposante mais fragile 

Dans les années 1960, plusieurs morceaux de cet animal ont été trouvés dans le Golfe du Mexique, ainsi que l'océan Indien et l'océan Austral. La créature appartient à la famille des méduses de type Deepstaria Enigmatica et évolue généralement à plusieurs centaines de mètres de profondeur. Cette forme de méduse n'est pas si rare, mais sa grande taille et son 'voile' très fin font d'elle un animal fragile et rarement retrouvé en un seul morceau.

 

Cette forme, qui ressemble à un grand voile, est assez inhabituelle chez les méduses. On peut également apercevoir dans la vidéo que la méduse géante possède un organe plus dense en forme de filet. Il s'agit en fait d'une partie du tube digestif de l'animal. Lorsque que la méduse chasse une proie, elle l'englobe dans sa 'cloche' et la referme pour ensuite piquer sa victime jusqu'à la mort avec ses filaments. 

 

L'animal digèrent ensuite sa proie, et les substances nutritives sont absorbées par (...)


Lire la suite sur maxisciences.com

 

 

Commenter cet article