Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Scientifique

http://www.atlantico.fr/sites/default/files/imagecache/Une/atalntico-sciences_10.jpg

 

Les Google Glass seront en retard malgré le boom annoncé

D’après un cabinet d’expertise américain, les Google Glass, des lunettes connectées à Internet, avec microphone et caméra, devraient se vendre par millions d’ici à quelques années. Mais la commercialisation de ces lunettes, déjà vendues en version de test, aura lieu plus tard que prévu.

Les premiers exemplaires des Google Glass doivent être distribués en mai 2013, en priorité aux développeurs, avant une sortie pour le grand public prévue en 2014, pour un prix avoisinant les 1.500 dollars (environ 1.100 euros). Le groupe américain a déjà commencé à envoyer des prototypes de ces lunettes équipées d'une caméra et d'un micro, capables de se connecter à Internet par Wi-Fi ou Bluetooth...

(Lire la suite sur Futura sciences)

Une tempête de protons aurait menacé la Terre au huitième siècle

Une augmentation de la quantité de carbone 14 dans l’atmosphère de la Terre, de l’an 774 à 775, a été interprétée comme la trace laissée par un sursaut gamma ayant épargné notre biosphère. Un groupe de physiciens a réintroduit dans le débat une autre hypothèse qui avait été écartée : une forte éruption solaire provoquant sur notre planète une tempête de protons.

En 2012, un groupe de chercheurs japonais avait annoncé, dans une publication du journal Nature, la découverte dans les cernes de croissance de cèdres du Japon d'une augmentation spectaculaire du taux de carbone 14 de 774 à 775 après J.-C. Cet isotope du carbone provenant du bombardement des rayons cosmiques sur les noyaux atomiques à la frontière de l’atmosphère, diverses explications astrophysiques avaient été avancées...

(Lire la suite sur Futura sciences)

Engrais : un atout pour les plantes, un fléau pour le sol

Les engrais stimulent la croissance des plantes, mais ils modifieraient la stabilité des sols. C’est ce que montre une recherche, basée sur 50 ans d’étude d’un champ de maïs soumis à différents taux d’engrais inorganiques. Explications sur ce résultat.


L’utilisation des engrais a considérablement augmenté le rendement des cultures. Il a par exemple été multiplié par quatre la rentabilité de la culture du blé, depuis 1950. L’agriculture intensive utilise principalement des engrais inorganiques, tels que les produits azotés et phosphatés. L’azote est l’un des nutriments essentiels à la croissance et au bon développement des plantes. Absorbé par la plante sous forme minérale (ammoniaque ou nitrate), il provient soit de la minéralisation de la matière organique, soit des engrais...

(Lire la suite sur Futura sciences)

La première page Web republiée par le Cern

Créateur du World Wide Web, le Cern en fête les 20 ans ce 30 avril en annonçant la reconstruction du tout premier site Web. Sa page d’accueil est en ligne, et explique ce qu’est l’hypertexte et à quoi cela peut servir.

http://info.cern.ch/hypertext/WWW/TheProject.html : c’est la toute première adresse Web, et elle vient de ressusciter. On peut y voir ce qu’elle était en 1993, quand elle donnait accès à un serveur installé au Cern de Genève, là où des physiciens travaillaient déjà sur un accélérateur de particules. Parce qu’ils échangeaient sans cesse des informations avec des collègues du monde entier, en université ou dans des instituts divers et variés, les chercheurs se servaient du « réseau des réseaux », alias Internet, puisque ce terme avait remplacé celui de l’ancêtre, Arpanet...

(Lire la suite sur Futura sciences)

Albert Messiah, professeur des Nobels français, est décédé

Auteur d’un traité de mécanique quantique mondialement célèbre, le physicien français Albert Messiah vient de décéder. Militaire engagé dans la France libre, il a été l’une des figures marquantes de la physique théorique en France après la seconde guerre mondiale. Plusieurs prix Nobel de physique, dont Pierre-Gilles de Gennes, ont bénéficié de son enseignement.

Si Evry Schatzman est souvent cité comme l’un des fondateurs de l’astrophysique théorique française de l’après-guerre, c’est le nom d’Albert Messiah qui revient souvent lorsque l’on parle de l’enseignement de la mécanique quantique et du renouveau des études en physique théorique en France à partir des années 1950...

(Lire la suite sur Futura sciences)

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article