Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Scientifique

En équipant des ours polaires de colliers avec caméra intégrée, une équipe de chercheurs de l'Institut d'Etudes Géologiques des États-Unis est parvenue à retranscrire leur propre point de vue. Les données vidéo récoltées devraient permettre d'en savoir d'avantage sur les habitudes de ces animaux et la manière dont leur vie se retrouve affectée par la fonte des glaces.

 

 

Retranscrire le point de vue d'un ours polaire, tel est le défi que s'est lancé le département de biologie de l'Institut d'Etudes Géologiques des Etats-Unis (USGS). Pour ce faire, les chercheurs ont sélectionné quatre femelles sans petits et les ont équipées d'un collier avec caméra intégrée. Grâce à ce dispositif, ils ont pu suivre le quotidien de leurs sujets et l'ensemble de leurs interactions au sein de leur aire d'évolution, à Prudhoe Bay, dans le nord de l'Alaska.

 

Le projet a été initié l'an dernier pour récolter des données permettant de mieux comprendre la réaction de ces mammifères emblématiques face la fonte des glaces, engendrée par le réchauffement climatique. Les opérations ont toutefois été confrontées à quelques problèmes techniques au cours de leur développement. En effet, les batteries des premiers colliers n'ont pas résisté aux températures extrêmement basses de la banquise Arctique.

 

Plusieurs essais nécessaires

Les scientifiques ont du reproduire plusieurs fois l'expérience avant que celle-ci ne soit finalement concluante. "Nous avons déployé deux caméras en 2013, mais n'avons pas eu de vidéos parce que les batteries n'étaient pas en mesure de gérer les températures", souligne dans un communiqué Todd Atwood, directeur du programme de recherche. Il faut ainsi attendre 2014 pour que les efforts de l'équipe soient finalement récompensés. "Nous avons utilisé différentes caméras cette année, et nous sommes ravis de voir que ces nouveaux dispositifs ont fonctionné", précise le directeur. (...)
Lire la suite sur maxisciences.com


 

Commenter cet article