Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Scientifique

Une vidéo récemment postée sur le net montre la réaction cocasse d'une araignée qui se retrouve face à son propre reflet.

 

 

 

Si certains n'hésitent pas à qualifier les araignées de bêtes velues et grouillantes, il suffit de les regarder de près pour constater qu'il s'agit en réalité de créatures fascinantes. Et une vidéo récemment postée sur le net en apporte encore une fois la preuve. Capturée dans le Queensland en Australie, la séquence montre une petite araignée répondant au nom de Mopsus mormon. 

 

Ces arachnides sont reconnaissables à leur couleur verte et leurs deux bandes noires sur le dos de l'abdomen. Présents dans plusieurs Etats de l'Australie et en Nouvelle-Guinée, ils mesurent environ 10 millimètres pour les mâles et 16 millimètres pour les femelles. Une taille relativement petite mais de près, l'araignée n'en reste pas moins impressionnante avec ces multiples yeux.

 

Une araignée surprise ?

Ce spécimen a été rencontré au détour d'un arbre et comme on peut le voir, il a montré un comportement insolite. Sur la vidéo, on voit l'araignée se mettre à fixer un point, probablement l'objectif, puis se dresser sur ses pattes comme surprise. Elle reste ainsi dressée pendant quelques secondes avant de détourner son regard et de reprendre sa route.

Pour Owen Seeman, spécialiste du Queensland Museum, ce comportement ne fait à peu près aucun doute. L'araignée a tout simplement aperçu son reflet dans l'objectif de l'appareil. Mais elle n'a pas réellement été surprise comme certains l'ont pensé. Elle s'est juste mise en position défensive car ce n'est pas son reflet qu'elle a aperçu. Pour elle, il s'agissait d'un rival mâle.

 

"Ces araignées ont l'une des meilleurs visions du règne animal. Leur vision télescopique est magnifique. [Mais] ce qu'elles voient quand vous les prenez avec un appareil, c'est une araignée qui les regarde dans la lentille et c'est une autre (...)
Lire la suite sur maxisciences.com


 

 

Commenter cet article