Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Scientifique

Qui aurait dit que l'accouplement des manchots empereurs puisse être aussi comique ? Une nouvelle vidéo, réalisée par le réalisateur animalier John Downer et son équipe témoigne des meilleurs gags advenus au sein d'une colonie de manchots lors de la période de reproduction.

 

 

Durant huit mois, le réalisateur animalier John Downer et son équipe de caméramans ont observé les manchots des îles Falkland et Humboldt de l'Antarctique. Leurs innombrables séances de tournage et les caméras cachées infiltrées au coeur des colonies leur ont permis de récolter plus de 1.000 heures de film.

 

Les séquences ont fait l'objet d'une série documentaire pour la BBC intitulée "Penguins - Spy in the Huddle", révélant le comportement complexe de ces oiseaux. Les images inédites récoltées par l'équipe de John Downer sont émouvantes et témoignent de la dévotion avec laquelle les parents s'occupent de leurs petits.

 

Dans cet environnement hostile, les adultes se dédient à leur propre survie et assurent celle de leur descendance. Climat extrême et prédateurs menacent en effet constamment la colonie comme en témoigne la séquence montrant une mère visiblement émue devant la mort de son petit gelé.

 

Une sexualité pas toujours évidente

Comme si cela ne suffisait pas, il arrive parfois qu'un mâle et une femelle rencontrent quelques petits problèmes lors de l'accouplement. Ces ennuis restent toutefois minimes et peuvent s'avérer pour un observateur externe particulièrement amusants. Les meilleurs gags enregistrés ont été rassemblés dans une nouvelle vidéo dévoilée sur le net.

 

Pas facile en effet de se reproduire sur un terrain aussi glissant que la glace. Aussi, les chutes sont courantes au cours de la parade nuptiale ou de l'accouplement. D'autant plus lorsque la femelle est un peu agitée ! Il arrive également que les couples en train de copuler se fassent déranger par quelques perturbateurs de la colonie dont les ébats ne semblent (...)
Lire la suite sur maxisciences.com


 

Commenter cet article