Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Scientifique

Si les serpents vous terrifient, vous feriez mieux de passer votre chemin. Car ce ne sont pas un ou deux serpents qu'a filmé Paul Colangelo a filmé au Canada, mais plusieurs dizaines de milliers, sortis de leurs repaires pour se reproduire. 

 

 

A votre avis, où se trouve la plus grande concentration de serpents au monde ? Dans un pays asiatique ou africain ? En Amazonie ? Raté : c'est au Canada, dans la province du Manitoba, que vous pourrez rencontrer des dizaines de milliers de serpents rassemblés dans une zone bien définie.

Chaque hiver, toutes les couleuvres rayées (Thamnophis sirtalis) de la région se réunissent dans les Narcisse Snake Pits, des repaires naturels creusés par l'eau dans le substrat calcaire. Ces tanières leur permettent de se protéger des rudes hiver canadiens. Au printemps, les serpents remontent à la surface pour s'accoupler. Un spectacle exceptionnel, filmé par le photographe du National Geographic Paul Colangelo.

 

Une géologie propice à la prolifération des serpents

'Quand j'ai entendu que la plus grande concentration de serpents au monde se trouvait dans le Manitoba, je me suis dit 'c'est le dernier endroit au monde où je pensais qu'une telle chose pourrait se produire', raconte Paul Colangelo à National Geographic. Et pour cause : durant l'hiver, la température de la région peut tomber à -50°C. Difficile d'imaginer que des reptiles à sang froid comme les serpents puissent survivre à un froid pareil.

Alors comment expliquer cette prolifération ? Par la conjonction de deux caractéristiques géologiques, les crevasses calcaires et l'humidité. En été, les serpents peuvent profiter des vastes marais du Manitoba regorgeant d'amphibiens et de vers. En hiver, les couleuvres se protègent du froid dans les grandes crevasses creusées par l'eau dans le calcaire, au nord de la ville de Narcisse.

 

Le grand spectacle : la saison des amours

Après huit mois passés sous terre, en dessous de la (...)
Lire la suite sur maxisciences.com


 

Commenter cet article