Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Scientifique

http://www.lepoint.fr/images/2014/03/13/matriarchalarmmaasaiplaybackkarenm-2500894-jpg_2146747.JPG

 

Des chercheurs assurent que les éléphants détectent les humains issus d'ethnies potentiellement agressives à leur égard grâce au son de leur voix.

 

C'est une nouvelle preuve que l'intelligence n'est pas l'apanage de l'homme. Des chercheurs britanniques viennent de montrer que les éléphants sont capables de distinguer si les voix humaines qu'ils perçoivent sont celles d'hommes, de femmes ou d'enfants et même de savoir à quelle ethnie ces individus appartiennent. Des informations qu'ils utilisent ensuite pour déterminer si l'humain qui est à proximité présente ou non un danger pour eux et leur famille.

 

Pour s'en convaincre, les scientifiques ont mené une série d'expériences auprès de 47 familles d'éléphants vivant dans le parc national d'Amboseli, au Kenya. Selon leurs travaux publiés dans les comptes rendus de l'Académie des sciences américaines, ils ont enregistré des individus de deux ethnies côtoyant régulièrement ces animaux : des éleveurs masaï, susceptibles de représenter une menace, et des éleveurs Kamba, qui ont un rapport plus apaisé avec les éléphants. Hommes, femmes, enfants, tous devaient prononcer deux fois la même phrase, chacun dans leur langue : "Regarde, regarde, là-bas, un troupeau d'éléphants qui vient !" L'équipe a ensuite sillonné le parc pour faire écouter ces voix aux différents groupes d'animaux et observer leurs réactions.

 

Comportements défensifs

 

Comportements défensifs

Conclusion : dans la majorité des cas, les éléphants ont adopté une attitude défensive - s'éloignant, se regroupant et reniflant le sol - en entendant la voix de l'homme masaï tandis qu'ils sont restés nettement plus sereins à l'écoute de celle de l'homme kamba. L'un étant manifestement identifié comme potentiel prédateur, l'autre pas. Quant aux voix de femmes et d'enfants, quelle que soit leur origine ethnique, elles ont suscité moins d'anxiété chez les animaux. Rien qu'à la voix et à la langue parlée par les humains, les éléphants se font donc une idée assez précise de celui à qui ils ont affaire. Une information qu'ils complètent d'ailleurs grâce à leur odorat et à leur vue ; de précédents travaux avaient en effet déjà montré que ces animaux étaient capables de distinguer les deux ethnies à leur odeur, mais aussi à la couleur de leurs vêtements traditionnels.

 

Mais ces compétences sont-elles innées ou acquises ? La présente étude ne permet pas de trancher, même si les chercheurs ont remarqué que les familles d'éléphants se comportaient différemment en fonction de l'âge de la femelle dominante du clan. Ce qui laisserait plutôt penser que cette faculté résulte d'un apprentissage.

 

REGARDEZ les éléphants réagir à l'écoute de la voix d'homme masaï :

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article