Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Scientifique

http://img.maxisciences.com/esp%e8ce-marine/cette-etrange-bras-brillant-est-en-fait-une-colonie-de-pyrosomes_61589_w250.jpg

 

Des plongeurs australiens ont capturé de rares images d'une étrange et énorme créature vivant dans les océans. Il ne s'agit en fait pas d'un seul et même organisme mais d'une colonie de milliers de petits organismes appelés pyrosomes. 

 

 

 

 


Les biologistes marins les appellent parfois "licornes des mers", parce qu'il s'agit de créatures tellement mystérieuses et insaisissables qu'elles prennent un caractère un peu mystique. Pourtant, c'est bel et bien ces créatures que des plongeurs australiens ont réussi à filmer au large des côtes de la Tasmanie. Leur nom ? Les pyrosomes.

 

Sur la vidéo, l'animal prend la forme d'une espèce de long bras luminescent. Mais son aspect est trompeur car il ne s'agit pas d'un seul et même organisme. Les pyrosomes sont de minuscules créatures mesurant à peine quelques millimètres. Ce qu'on voit ici est en réalité une colonie de milliers de pyrosomes clones, nés par bourgeonnement successif. Collés les uns aux autres et partageant même du tissu, ces petits organismes sexués forment un manchon qui peut atteindre jusqu'à 18 mètres de long. 

 

Des organismes "suspensivores"

Les individus les plus âgés restent à l'extrémité de la colonie mais le manchon n'est pas totalement fermé. L'une de ses extrémités reste ouverte afin de permettre aux organismes de se nourrir. Comme beaucoup de créatures marines, les pyrosomes se nourrissent en filtrant l'eau qu'ils ingèrent afin de récupérer le plancton qui y est en suspension ("suspensivores"). Puis après avoir consommé leurs mets favori, les pyrosomes rejettent l'eau filtrée par l'ouverture du manchon qui peut atteindre jusqu'à 1,8 mètre de diamètre.

 

"Parce que chaque membre se nourrit de minuscule plancton, ils doivent constamment aspirer de l'eau à l'intérieur [de leur siphon buccal dirigé vers l'extérieur] et constamment rejeté l'eau restante dans le centre (...)


Lire la suite sur maxisciences.com

Commenter cet article