Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Scientifique

On le sait, l'amiante est dangereuse pour les voies respiratoires. Mais qu'en est-il de la voie orale ? L'Anses se penche sur la question.

L'amiante peut-elle être dangereuse pour la santé si elle entre en contact avec quelque chose que l'on ingère par voie orale ? Voici la question que se pose l'Anses. Bien sûr, il ne s'agit pas de manger de l'amiante, l'idée paraît saugrenue. Mais plutôt de voir quel impact peut avoir son contact à de l'eau par exemple.

Car, on le sait, de nombreuses canalisations continuent de fonctionner avec cette matière, largement utilisée avant d'être interdite en 1997, et depuis reconnue pour être néfaste pour les voies respiratoires, avec un risque de cancer du poumon associé.

On estime que 4% du réseau public français de distribution d'eaux destinées à la consommation humaine (EDCH) en France est encore constitué d'amiante-ciment. La plupart du temps, ces tuyaux sont recouverts de tartre, ce qui empêche l'eau d'être en contact direct avec l'amiante, mais si la canalisation est abîmée, le risque zéro n'existe pas.

Sans certitude, un potentiel lien avec des cancers digestifs

L'ingestion reste un mystère en matière d'amiante. Deux études italiennes ont été publiées en 2016 et 2017, elles portaient sur la consommation quotidienne d'eau potable et sur l'éventualité de cancers digestifs qui pourraient y être liés. Mais elles présentent des limites méthodologiques, note l'Anses, avant de se pencher sur toutes les études menées jusqu'à ce jour, à ce sujet.

Sans certitude absolue, l'Anses précise tout de même : "l'existence de signaux suggérant la possibilité d'une association entre l'ingestion d'amiante et trois cancers digestifs spécifiques a été soulignée. Il s'agit des cancers de l'œsophage, de l'estomac et du côlon", repérés en plus grand nombre chez des travailleurs en contact avec de l'amiante. De plus amples travaux de surveillance épidémiologique et études doivent être menés sur la question.

Source : Une première revue de la littérature sur le danger possible de l'ingestion d'amiante, Anses, 10 novembre 2021.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article