Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Scientifique

http://yahoo.mamantravaille.fr/.a/6a0105358bb421970c0162fc41a0bf970d-450wi

 

Vous êtes enceinte, et votre entourage ne cesse de vous poser des questions… certaines, juste « pour parler » et d’autres pour avoir quelque chose à critiquer. Comme Carla Bruni-Sarkozyopter pour le secret est, parfois,  la meilleure réponse pour s’éviter des commentaires désobligeants…

 

1/ C’est une fille ou un garçon ?

Pour peu que vous soyez déjà pourvu d’un modèle de bébé de genre masculin, et que vous attendiez de nouveau un garçon, il se trouvera toujours une bonne âme pour vous dire : « Oh, tu n’es pas trop déçue ? » et si vous avez déjà des filles, on vous demandera si vous n’auriez pas préféré un « héritier », alors que même le Royaume-Uni reconnaît à présent qu’une fille peut aussi faire office « d’héritière ». Pour vous éviter ce type de réactions absurdes, mais aussi les vêtements stéréotypés (chouette, l’overdose de Hello Kitty pour filles / les pulls de super-héros pour garçons) une parade…

La question : « C’est quoi ? »

La réponse : « C’est un bébé. »

 

2/ Vous avez choisi un prénom ?

Quel que soit le prénom choisi, vous trouverez toujours quelqu’un pour trouver qu’il est trop français – ou pas assez, trop ancien – ou pas assez, trop inventé – ou pas assez. Vous ne couperez pas non plus aux hommages réels ou supposés « Ah mais Cédric ne t’a jamais dit que Chloé, c’était le prénom de sa première copine ? » persiflera ainsi votre belle-mère… 

La question : « Vous avez choisi le prénom ? »

La réponse : « Non, on choisira après la naissance ».

Et hop, quelques mois de tranquillité gagnés !

 

3/ Tu vas accoucher où ?

Vous avez choisi d’accoucher à domicile ? Tueuse de bébé ! Sans péridurale ? Masochiste ! Avec péridurale ? Esclave du système ! En clinique ? Bourgeoise ! A l’hôpital ? Radine ! En césarienne programmée ? Rachida Dati ! Vous l’aurez compris, quel que soit votre choix, il sera mauvais pour quelqu’un. Raison de plus pour ne pas divulguer votre projet de naissance via une dépêche AFP…

La question : « Et tu vas accoucher où, comment.. ? »

La réponse : « Je suis mon obstétricien, je lui fais une confiance aveugle, il a reçu douze prix de médecine… comme le Harpers Avery, tu sais ? Tu as vu le dernier Grey’s anatomy ? »

Et hop la conversation glisse ni vu ni connu…

 

4/ Elle compte allaiter ?

La question de l’allaitement n’est jamais anodine. Pour vous éviter un débat interminable sur les bienfaits de l’allaitement / les bienfaits du biberon ; acquiescez, quoi que vous affirme votre interlocuteur. Que vous ayez affaire à quelqu’un qui pense que l’allaitement est une menace contre l’humanité « Tu sais ce qui différencie l’humain de l’animal ? Le lait 1er âge, mouhaha ! » ou à des personnes persuadées que les Grands de ce monde ont tous été allaités (au contraire des serial killers qui ont été nourris au biberon) « Quoi, tu n’allaites pas ? » n’attrapez surtout pas l’appât.

La question : « Tu vas la nourrir ? »

La réponse : « Non, je vais la laisser crever de faim » / « Oh tu sais, on a un MacDo juste en bas… »

 

5/ Vous allez la mettre où, pour dormir ?

Question plus subtilement incidieuse. Si vous répondez que bébé va dormir dans sa chambre, vous aurez droit à un discours sur la sécurité affective entre nourrissons et parents. Si vous répondez que vous allez dormir dans le même lit, une grimace crispée risque d’apparaître sur le visage de votre interlocuteur brusquement transformé en Docteur ès Sexologie. Suivie d’un discours sur le prix du mètre carré à Paris, ma bonne dame.

La question : « Il va dormir dans votre chambre ? »

La réponse : « Tu as vu que Mariah Carey a aménagé une suite pour ses enfants ? Une suite, tu te rends compte… »

 

Les autres réponses secrètes aux questions indiscrètes :

« Si ça fait longtemps qu’on essaye ? Oh, tu sais, on n’a pas nécessairement une sexualité procréative, la sexualité récréative, c’est bien aussi… »

« Des couches lavables ? Ah j’aurais adoré, malheureusement je viens de gagner un an de couches Pampers… »

« Si je compte retravailler ? J’ai prévu d’organiser une séance de tables tournantes pour demander à Simone de Beauvoir ce qu’elle en pense… »

 

Source : Yahoo

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article