Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Scientifique

Noël approche à grands pas et les sapins commencent à remplir les salons. Mais les conserver pendant plusieurs semaines de fêtes peut s'avérer être un sacré challenge. Objectif ? Aider son sapin à conserver sa beauté mais aussi éviter les risques notamment liés au feu. Avec les soins appropriés, un sapin peut rester frais pendant au moins un mois.

 

 

Un petit ange, des guirlandes, des boules, une étoile au sommet et voilà ! Votre sapin de Noël est tout beau, tout neuf, tout frais dans un coin de votre salon. Maintenant, le plus dur sera de le faire tenir au moins jusqu'à Noël. Ce qui n'est pas forcément évident pour tout le monde alors que le sol se jonche rapidement des épines de l'arbre.

Premier conseil, sachez que votre sapin est comme votre plante verte, il a donc également besoin d'être choyé, d'être placé au bon endroit et surtout d'être "nourri".

 

Exposition et quotidien

Une fois que vous avez acheté votre précieux arbre de Noël, pensez à l'installer au bon endroit. Il est conseillé de ne pas l'exposer directement à une source de chaleur trop forte. Évitez donc de l'installer dans une pièce surchauffée.

 

Préférez d'abord une pièce plus fraîche ou même l'extérieur. De même, si c'est possible, évitez de le disposer près d'un radiateur ou d'une cheminée. En effet, une telle exposition à la chaleur l'assèche et lui fait perdre de sa vigueur. De plus, cela évite les risques d'inflammation. Avant de le placer sur son socle, il est conseillé de scier la base du sapin de quelques centimètres en biseau pour lui permettre de boire l'eau et lui assurer une meilleure humidité. Enfin, ne placez pas votre sapin dans le passage, des frôlements répétés ne feront qu'accélérer la chute des épines.

 

Pour les décorations, évitez la neige artificielle. Certes esthétique, elle assèche les branches. En substitut, préférez la farine à la neige artificielle pour une touche neigeuse. Préférez également les (...)
Lire la suite sur maxisciences.com


 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article