Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Scientifique

Une équipe de chercheurs chinois est parvenue à mettre en évidence les mécanismes moléculaires et évolutifs liés à l'apparition du venin chez les scorpions.

 

 

Passer de la vie marine à a vie terrestre n'est pas une chose facile. Il y a plusieurs millions d'années, lorsque les premiers organismes ont commencé à peupler les continents, ceux-ci se sont retrouvés confrontés à l'hostilité et l'inconnu de ce nouvel environnement. Pour s'adapter et survivre, les spécimens ont acquis au fil de l'évolution de nouvelles méthodes de chasse et de défense. C'est ainsi que certaines espèces, comme les scorpions, sont devenues venimeuses.

 

Une nouvelle étude menée par des chercheurs de l'Institut de zoologie de l'Académie des sciences en Chine a mis en évidence les mécanismes moléculaires liés à l'apparition du venin dans la queue du scorpion. Selon les scientifiques, la substance létale a commencé à être synthétisée suite à une mutation sur un gène codant pour des protéines faisant partie du système immunitaire de l'arthropode.

 

Pour en arriver à une telle conclusion, les chercheurs ont analysé une famille de protéines appelées défensines. Ces composés sont présents chez de nombreux organismes végétaux et animaux, et servent à lutter contre les bactéries. En étudiant les gènes codant pour les défensines, les chercheurs ont constaté qu'une mutation seulement était nécessaire pour transformer ces protéines indispensables à la vie en une toxine mortelle.

 

Une arme chimique efficace

"Je suppose que l'émergence de toxines de défensines est une conséquence de l'adaptation des scorpions à l'environnement terrestre et de leur diminution de la taille" explique dans un communiqué Shunyi Zhu, auteur principal de l'étude publiée dans la revue en ligne Molecular Biology and Evolution.

Il ajoute : "Ces organismes étaient plus grands dans l'eau, mais ont dû rétrécir (...)
Lire la suite sur maxisciences.com


 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article