Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Scientifique

http://l.yimg.com/bt/api/res/1.2/zqKmp006eOQZ1ZMAtSCjag--/YXBwaWQ9eW5ld3M7cT04NTt3PTQzMA--/http://l.yimg.com/os/401/2012/01/10/Fotolia-33722653-Subscription-XXL_102854.jpg

 

Vous avez des grains de beauté, mais vous vous demandez comment faire la différence entre les grains de beauté sains et ceux qui, au contraire, mériteraient d’être inspectés par un dermatologue. Leur couleur (ou leur évolution) vous inquiète ou vous semble différer des autres grains de beauté ? Vous trouverez ici toutes les pistes essentielles pour mieux connaître les grains de beauté et reconnaître les mélanomes, le plus grave type de cancer de la peau

 

 


 

 









1-   
Ce qu’il faut savoir sur les grains de beauté ou « naevus »

 

 

 

Le mélanome est un cancer de la peau qui peut survenir à tout âge, et dont 7 000 cas par an sont diagnostiqués en France. Les mélanomes ne sont pas les cancers de la peau les plus répandus, bien au contraire : l’autre type de cancer de la peau, le carcinome ou épithéliome est le plus fréquent (60 000 nouveaux cas par an en France), mais moins malin. Comme le rappellent les spécialistes, les mélanomes, même rares, peuvent être soignés s’ils sont détectés à temps, et ainsi éviter de dégénérer en cancer.

 

 

 

 

 

           2-    Les facteurs favorisant le mélanome

 

 

 

 

Les grains de beauté se développent jusqu’à 30 ans environ. Le facteur est principalement héréditaire, mais des facteurs aggravants, comme l’exposition solaire, peuvent favoriser l’apparition de grains de beauté ou de mélanomes. Nous sommes par ailleurs inégaux face aux risques. Outre les antécédents familiaux, les personnes à peaux blanches ou très claires sont des sujets à risques, de même que ceux qui ont plus d’une cinquantaine de grains de beauté sur le corps ou qui ont été victimes d’expositions solaires intenses durant leur enfance. Les patients victimes de maladies génétiques particulières, comme le xéroderma pigmentosum, et les patients transplantés qui prennent toute leur vie durant des médicaments immunosuppresseurs, doivent être particulièrement vigilants.

 

 

 

 

3-    Comment prévenir et reconnaître un mélanome

 

 

Comme le résume le Docteur Philippe Abimelec : « le mélanome peut survenir brutalement sur une peau qui était auparavant normale, ou plus rarement sur un grain de beauté (naevus mélanocytaire) préexistant particulièrement s'il est survenu à la naissance. »

 

 

Le premier critère consiste à regarder si un grain de beauté diffère des autres, qu’il s’agisse de sa taille, de sa couleur particulièrement foncée, ou de sa forme, s’il a un pourtour irrégulier quand les autres grains de beauté sont ronds. Le deuxième critère est l’évolution : regardez si sa couleur change, devient plus noir, s’il s’épaissit, s’il vous démange, ou s’il s’agit même d’un bouton. Ces premiers signes vous permettront d’avoir une vigilance accrue et d’aller consulter rapidement un dermatologue.

 

 

 

 

 

 

 

CONSEIL :

appliquez la méthode ABCDE

 

 

 Unanimement partagée, cette méthode mémotechnique vous permettra de vous rappeler les points essentiels pour discerner en un coup d’œil un grain de beauté sain d’un mélanome.

 

 

À = comme asymétrie, car la forme du mélanome est irrégulière,

 

 

B = comme bords, les contours peuvent être déchiquetés,

 

 

C = comme couleurs, car le mélanome est souvent bicolore,

 

 

D = comme diamètre, surtout s’il est supérieur à un demi-centimètre,

 

 

E = comme évolution, car l'aspect se modifie.

 

 

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
I

Essayer de ne pas s'exposer au soleil et mettre beaucoup de crème solaire dessus peut éviter de les faire grossir et les laisser bénins.


Je crois aussi qu'il faut se méfier des produits que l'on se met sur la peau...
Répondre
L

j'ai une énorme tâche sous les yeux et aussi vers les joues mais c'est dû à ma carence de calcium
Répondre