Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Scientifique

http://cache.20minutes.fr/img/photos/20mn/2012-04/2012-04-11/article_aceh.jpg

 

 

 

INDONÉSIE - Le séisme s'est produit mercredi matin au nord de l'île de Sumatra...

 

13h : Silvain, internaute de 20minutes.fr, est sur place: «Nous sommes au sud de l'île de Phuket, à côté de Nai Harn beach, à un endroit que l'on appelle View point et il n'y a pas trop d'affolement ici, chacun vaque à ses occupations. Nous avons quitté notre hôtel pour rejoindre un point plus haut et être mieux protégés en cas de vague. Pour le moment donc, tout est paisible. Les gens comme les éléments naturels...»

 

Dernière info 12h20: Une petite vague de 17cm se dirige vers Aceh, mais l'alerte au tsunami reste en vigueur.

Selon un sismologue américain, interrogé par la BBC, ce séisme ne serait pas de nature à provoquer un tsunami de grande amplitude car la terre a bougé horizontalement, et non veriticalement. Le tremblement de terre n’a donc pas déplacé de gros volumes d’eau, explique Bruce Presgrave. Un porte parole des autorités indonésiennes indique que l’électricité est coupée à Banda Aceh. Des bouchons se sont formés sur toutes les routes pour gagner les terres en hauteur, et des sirènes et des récitals de Coran sont entendus dans toute la ville, a-t-il indiqué à Reuters.

 

 

Le centre indien d'alerte au tsunami a dit s'attendre à des vagues allant jusqu'à six mètres de hauteur. Selon un sismologue américain, interrogé par la BBC, ce séisme ne serait pas de nature à provoquer un tsunami de grande amplitude car la terre a bougé horizontalement, et non veriticalement. Le tremblement de terre n’a donc pas déplacé de gros volumes d’eau, explique Bruce Presgrave. Un porte parole des autorités indonésiennes indique que l’électricité est coupée à Banda Aceh. Des bouchons se sont formés sur toutes les routes pour gagner les terres en hauteur, et des sirènes et des récitals de Coran sont entendus dans toute la ville, a-t-il indiqué à Reuters.

 

L'institut américain de géophysique (USGS) et son homologue indonésien avaient tous deux évalué la puissance de ce tremblement de terre à 8,9 sur l’échelle de Richter, avant de le rétrograder à 8,7 puis 8,6. La province d'Aceh, située à la pointe occidentale de l'archipel indonésien, a déjà été dévastée en décembre 2004 par un séisme suivi d'un tsunami. Cette double catastrophe a fait environ 230.000 morts dans treize pays du pourtour de l'océan Indien, dont près de 170.000 dans la seule province d'Aceh.


 

A.C. avec agences

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article