Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Scientifique

http://www.atlantico.fr/sites/default/files/imagecache/Une/atalntico-sciences_5.jpg

 

Icare, le robot qui veut bricoler comme MacGyver, le virus du rhume pour soigner le cancer

Et aussi, la compartimentation de l'ARN pour comprendre les origines de la vie, la cuisine du futur : connectée et intelligente et la découverte d'une nouvelle planète près de chez nous !

 

Origine de la vie : la compartimentation de l’ARN, clé du succès ?

L’ARN aurait précédé l’ADN et les protéines sur Terre voici 4 milliards d’années. Mais comment des molécules évoluant librement dans le milieu ont-elles pu se rencontrer et réagir chimiquement pour donner naissance à la vie ? Elles se sont probablement retrouvées enfermées dans une structure de la taille d’une cellule. Des expériences le démontrent : sous de telles conditions, elles peuvent interagir.

L’acide ribonucléique pourrait avoir précédé l’ADN et des protéines sur Terre, voici 4 milliards d’années. C’est du moins l’hypothèse du monde à ARN. Cette théorie serait crédible puisque l’ARN peut tout aussi bien servir pour le stockage de l’information génétique et intervenir dans des tâches métaboliques. Les ribozymes catalysent par exemple certaines réactions chimiques. Cette propriété repose sur un point important : l’acide ribonucléique n’a pas une forme prédéfinie comme l’ADN.

Lire la suite sur Futura sciences

La cuisine du futur : connectée et vraiment intelligente

Une révolution se prépare dans nos cuisines. Le réfrigérateur devient assistant pour aider l’utilisateur à faire ses courses. Le four se connecte en Wi-Fi au réseau domestique et les fils disparaissent des abords du plan de travail... Futura-Sciences fait le point sur ces évolutions qui vont bientôt nous faciliter la vie, sans pour autant faire de tout un chacun un excellent cuisinier.

À la maison, dans la cuisine, les robots, fours et réfrigérateurs enrichis d’électronique étaient présents bien avant les ordinateurs, tablettes et smartphones. Indissociables de l’aventure de la domotique, il leur manquait toutefois un petit quelque chose, sans doute venu des smartphones : la connexion.

Lire la suite sur Futura sciences

Icare, le robot qui veut bricoler comme MacGyver

Une équipe de chercheurs du Georgia Institute of Technology veut doter des robots de capacités cognitives. L'algorithme baptisé Icare doit leur permettre d’utiliser des objets de leur environnement pour accomplir des tâches complexes. L’objectif à long terme est de créer des machines capables de secourir ou d’assister les soldats sur le terrain.

Les fans des années 1980 le connaissent tous. MacGyver, le héros de la série éponyme, se sortait immanquablement de toutes les situations périlleuses en bricolant des solutions à l’aide des objets qu’il avait sous la main. Une débrouillardise toute humaine que des chercheurs du Georgia Institute of Technology essaient de transposer aux robots afin de leur permettre d’identifier un objet dans une pièce, de déterminer sa fonction potentielle et de s’en servir pour accomplir une action.

Lire la suite sur Futura sciences

 

Cancer : un virus du rhume pour développer de nouvelles thérapies

Les virus sont dotés de nombreuses propriétés moléculaires qui parfois jouent en notre défaveur. Mais en les transformant un peu, on pourrait les utiliser à notre avantage pour détruire spécifiquement les cellules cancéreuses. C’est du moins ce que suggère une étude encore très préliminaire faisant appel à un adénovirus qui cause le rhume.

Les virus sont à part. De façon directe ou indirecte, ils ont pour objectif d’infester une cellule et de pirater ses outils afin de se répliquer encore et encore. Tous n’optent pas pour la même méthode. Par exemple, un adénovirus bénin qui cause le rhume va peu à peu désactiver les gènes de la cellule qui la protègent de son hôte indésirable.

Lire la suite sur Futura sciences

Une planète autour d’Alpha du Centaure, donc près de chez nous !

Elle est à peine plus grande que la Terre et elle gravite autour d'une des étoiles d’Alpha du Centaure, c’est-à-dire le système stellaire le plus proche de nous, à seulement 4,3 années-lumière. Cette exoplanète découverte par l’instrument Harps, de l’ESO, est notre voisine à l’échelle astronomique !

On la cherche depuis un siècle et les scénaristes du film Avatar l’ont choisie : une hypothétique planète rocheuse gravitant autour d’Alpha du Centaure, cette belle étoile visible dans le ciel de l’hémisphère sud et si proche du Soleil. Par la méthode de la parallaxe, les astronomes du XIXe siècle ont compris qu’elle était l’étoile la plus proche de nous, mais tout de même « à 10.000 milliards de lieues de notre séjour terrestre » écrivait Camille Flammarion dans son livre L’astronomie populaire (1890), soit 4,3 années-lumière.

Lire la suite sur Futura sciences

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article