Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Scientifique

http://www.lepoint.fr/images/2012/06/17/crododile-australie-604254-jpg_414794.JPG

 

La prolifération des crocodiles marins mangeurs d'hommes en Australie a poussé le gouvernement à légaliser la chasse de cette espèce protégée.

Le gouvernement australien s'est dans la même journée concilié et mis à dos les écologistes. Vendredi matin, en annonçant la création de la plus grande zone de protection sous-marine jamais créée, il s'est attiré les foudres de toutes les associations de pêcheurs et les compagnies pétrolières. Puis l'après-midi, l'annonce de la légalisation de la chasse aux crocodiles a rendu les écologistes fous de rage. La chasse pour le contrôle des populations est tolérée par les défenseurs de la nature, dans la mesure où elle ne concerne que quelques individus sur une population d'une centaine de milliers. Mais le fait que des safaris touristiques soient organisés pour tuer ces animaux est dénoncé par la société de protection des animaux australienne : "Il ne s'agit de rien d'autre que de tuer des animaux pour le plaisir et rien ne peut justifier cela."

En effet, le gouvernement a fait une déclaration encourageant l'organisation de safaris touristiques payants pour la chasse aux crocodiles, déclaration mal venue après le scandale provoqué par la photo de Juan Carlos, le roi d'Espagne, posant devant un éléphant abattu par ses soins. Mais pourquoi réhabiliter la chasse de ce reptile alors que, 40 ans plus tôt, il était classé comme espèce protégée ? Le problème est relativement simple : de 3 000 individus en 1970, la population est passée à plus de 100 000 actuellement.

Danger extrême

Prenons Darwin sur la côte nord de l'Australie, construit sur des marais à 150 kilomètres du Mary River National Park où pullulent les crocodiles. Chaque semaine, on y capture une demi-douzaine de crocodiles dans le port et on les relâche à l'endroit d'où ils viennent, 150 kilomètres plus à l'est. Si ces crocodiles gênent, c'est parce qu'ils sont extrêmement dangereux pour l'homme. D'après une habitante de Darwin, "quiconque nage dans le port de Darwin est un dingue". Tout est dit.

Surtout que la bête n'a pas un aspect spécialement attirant : elle mesure 5,60 m de long en moyenne (1,5 fois la longueur d'une 206 Peugeot !) et peut atteindre 8,6 m pour certains spécimens (2 Espace Renault), sans parler de ceux dont tout le monde parle, mais que personne n'a jamais vus, qui atteindraient 10,5 m (envergure d'un Rafale). La plupart pèsent autour d'une tonne, et la force de pression de leur mâchoire est d'à peu près 2 260 kilogrammes, de quoi décourager les plus téméraires. Enfin, les femelles ont des portées de 25 à 90 oeufs.

Respect de l'animal

Pour les autochtones, cette décision tombe comme une manne, ils vivent au jour le jour avec les crocodiles et les connaissent mieux que personne, la chasse pourrait donc leur rapporter des revenus et leur donner un travail. Sans oublier que le crocodile est presque un dieu pour eux, dont la chasse se fait toujours dans un très grand respect de l'animal. Enfin, c'est une manne aussi pour tous les amateurs de chasse, qui, au lieu d'aller chasser clandestinement en Afrique ou en Amérique du Sud, pourront en toute impunité s'adonner à leur passion. Retenons quand même que cette chasse est destinée à la régulation de la population et qu'elle restera entièrement contrôlée.

 

Par Aymard de La Guillonnière

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article