Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Scientifique

http://cache.20minutes.fr/img/photos/20mn/2012-02/2012-02-14/article_James-Webb.jpg

 

 

Le télescope spatial James Webb échappe aux coupes budgétaires et devrait être lancé en 2018...


Le super télescope spatial de la Nasa devait coûter 500 millions de dollars et être lancé en 2007. Cinq ans, huit milliards de dollars (estimation du coût final) et une récession plus tard, son avenir était plus que menacé –le projet a failli être euthanasié l'an dernier. Mais finalement, le télescope spatial James-Webb échappe au régime ceinture que la Nasa doit affronter, selon le projet de budget dévoilé, lundi, par Barack Obama. Son lancement est toujours prévu pour 2018.

La Nasa doit faire avec un budget 2013 de rigueur, en légère baisse par rapport à celui de l'année précédente, à 17,7 milliards de dollars. Du coup, l'Agence spatiale américaine est amenée à faire des choix. Les vainqueurs: le télescope James Webb ainsi que le prochain lanceur lourd de la Nasa. Le grand perdant: l'exploration martienne, avec 300 millions de dollars en moins, et deux projets annulés, dont une collaboration avec l'Agence spatiale européenne sur le lancement d'un robot destiné à étudier la planète rouge.

 

Observer directement des exoplanètes

Le télescope, lui, va avoir le droit à 100 millions de dollars de plus que l'an dernier. La Nasa a déjà fini les 18 segments de son miroir, qui devront se déployer dans l'espace pour offrir une surface de vision sept fois supérieure à celle d'Hubble. Il sera placé à une orbite plus lointaine que celle de la Lune, et protégé du Soleil par cinq boucliers-écrans de la taille d'un terrain de tennis.

 

 

Surtout, Webb verra en infrarouges. Il pourra donc braquer ses instruments aux confins de l'univers, ou encore observer directement des exoplanètes et analyser la composition de leur atmosphère. Pour, peut-être, enfin trouver une vraie jumelle à la Terre.

 

Philippe Berry

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article