Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Scientifique

http://passouline.blog.lemonde.fr/filescropped/633_288_221/2011/01/nicolas-de-stael-vue-d-agrigente-1954.1296422789.jpg

 

 

Peut-être vous arrive-t-il de simuler l'orgasme lors de certains rapports sexuels. Est-ce par peur de blesser votre partenaire ? Faut-il lui dire la vérité ? Réponses avec Catherine Solano, sexologue.

1. Pourquoi simulez-vous l'orgasme ?

Marie, 38 ans, en couple depuis 1 an, témoigne : "Divorcée, je vis depuis bientôt un an avec un nouveau compagnon. Je l’adore, mais je ne parviens pas à jouir à chaque fois que nous faisons l’amour. Et c’est vrai, par peur de le vexer, je feins l’orgasme une fois sur trois. Dois-je lui révéler que je simule, au risque de le blesser ou, pire, de passer pour une "menteuse" ?"

Pourquoi Marie simule-t-elle ? L'avis de Catherine Solano, médecin sexologue et andrologue (Hôpital Cochin, Paris) :
"Tout d’abord, il faut savoir que la majorité des femmes avoue avoir un orgasme une fois sur deux… Vous êtes un peu au-dessus de cette moyenne, et donc parfaitement normale ! Cette absence occasionnelle de jouissance ressentie comme quelque chose d’anormal est terriblement banale. Certains hommes simulent parfois eux aussi. Pour ne pas vexer leur partenaire ou tout simplement parce qu’ils sont fatigués et sentent que ça ne vient pas… Si vous gardez ce que vous ressentez pour vous, si vous n’exprimez pas ce sentiment de frustration à votre compagnon, vous ne le laissez pas connaître la vérité, vous ne pouvez pas savoir quelle serait sa réaction. Pourquoi ressentez-vous un tel besoin de simuler ? Vous dites que vous avez peur de le vexer… Peut-être. Mais vous présumez de son attitude. Vous imaginez qu’il pourrait être blessé et pourtant il n’est pas certain qu’il réagisse ainsi. Il est important de lui en parler."

 

2. Faut-il en parler avec votre partenaire ?

Vous n’avez nullement besoin de lui dire que vous avez souvent simulé. Il suffit que la prochaine fois, plutôt que de feindre, vous lui disiez : "Aujourd’hui, n’insistons pas, je sens que mon orgasme ne va pas venir." Il est possible qu’il ne se sente pas mis en cause et qu’il le prenne fort bien. Car l’orgasme féminin ne dépend pas seulement de ses capacités à lui d’être un bon amant, mais aussi de votre capacité à être disponible au plaisir à ce moment-là, ainsi qu’à lâcher prise. Il est peut-être capable de le comprendre.
Argumentez ! Prenez conscience que l’orgasme n’est pas "LE" baromètre d’un rapport sexuel réussi. Ce qui est important, c’est qu’il vous rapproche émotionnellement et physiquement l’un de l’autre. Expliquez cela à votre partenaire, c'est gagner des points.
Et notez que le mensonge peut contribuer à vous éloigner. C’est en cela qu’il peut se révéler, à terme, dommageable pour votre couple.

 

3. Devez-vous simuler l'orgasme face un homme susceptible ?

Une femme peut simuler pour de bonnes raisons… Ainsi, certaines femmes perçoivent que leur compagnon serait vexé si elles n’avaient pas un orgasme à chaque fois. Car ces hommes, très susceptibles sur ce sujet, peuvent se sentir mis en cause et se dévaloriser, pensant que le plaisir féminin dépend à 100 % d’eux.
Si vous êtes dans ce cas et que vous pensez : "Je le connais, je sais qu’il serait vraiment vexé ou furieux si je n’avais pas d’orgasme", alors simuler peut très bien se justifier. Même s’il vaudrait mieux qu’il accepte la variabilité du plaisir féminin.
Et s’il ne veut rien entendre… ?
On sait qu’il n’y a pas pire sourd que celui qui ne veut pas entendre ! Dans ce cas, vous avez raison de feindre pour ne pas créer une tension inutile entre vous.

 

Merci au Dr Catherine Solano, médecin sexologue et andrologue (hôpital Cochin, Paris).

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C


PAS !



Répondre
S


Aussi habile qu'on puisse être à simuler,
un front, une lèvre trahissent quand même un état d'âme.