Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Scientifique

http://www.lepoint.fr/images/2012/07/27/lune-641067-jpg_438963.JPG

 

Boson de Higgs, bombe atomique ou programme Apollo... Retour sur six grandes découvertes qui ont coûté des milliards à l'humanité.

La découverte du boson de Higgs

Cinq milliards d'euros ont été nécessaires pour entrapercevoir une minuscule particule invisible : le fameux boson de Higgs. Théorisé par trois physiciens en 1964, dont l'Écossais Peter Higgs, ce boson est censé expliquer pourquoi toute chose a une masse. Pour le repérer, les scientifiques du Centre européen pour la recherche nucléaire (Cern) ont mis en place une imposante machine appelée le grand collisionneur d'hadrons (LHC), de 27 kilomètres de diamètre. Le tout enfoui à 100 mètres de profondeur à la frontière franco-suisse, non loin de Genève. Les moyens utilisés sont aussi impressionnants que la particule tant recherchée est petite. Cette découverte, si elle se confirme, ouvrira d'innombrables perspectives à la recherche scientifique.

Le grand collisionneur d'hadrons (LHC) a permis de déceler ce chaînon manquant de l'infiniment petit : le boson de Higgs, avec 99,9999 % de certitude. © Maximilien Brice / CERN.

"Un petit pas pour l'homme" à 83 milliards d'euros

C'est l'honneur de l'Amérique qui se joue avec le programme Apollo, en 1961. Les Russes ont déjà envoyé le premier homme dans l'espace. Kennedy décide donc de mettre les bouchées doubles et de lancer le programme Apollo pour griller la politesse aux Soviétiques sur le sol lunaire. Durant douze ans et à travers onze programmes différents, la Nasa va engager jusqu'à 300 000 travailleurs et 20 000 sous-traitants. L'objectif sera atteint le 21 juillet 1969 avec Apollo 11, cinquième du nom. Prix total du projet : 19 milliards de dollars de l'époque, soit 83 milliards d'euros d'aujourd'hui. Probablement le projet scientifique le plus onéreux de l'histoire... Jusqu'au prochain programme pour marcher sur Mars ?

Buzz Aldrin sera le deuxième homme à avoir mis le pied sur la Lune. Michael Collins, le troisième astronaute de l'équipage d'Apollo 11, restera à l'intérieur du module lunaire. © Nasa/ AFP.

20 milliards d'euros pour tuer à grande échelle

Cher et fou, le projet Manhattan a coûté 20 milliards d'euros, soit 2 milliards de dollars de l'époque, à l'État américain. L'objectif est de fabriquer en secret la première bombe nucléaire en pleine Seconde Guerre mondiale. Certains, comme Einstein, redoutent que Hitler ne l'obtienne avant tout le monde. De 1942 à 1946, les meilleurs scientifiques des États-Unis s'allient avec le Pentagone pour construire l'arme de destruction la plus massive. Mais à quelle fin ? Pour Camus, avec la bombe atomique, l'homme "vient de parvenir à son dernier degré de sauvagerie".

Les Français essayent la bombe atomique en 1971 dans l'atoll de Mururoa (Pacifique Sud). © Projet Manhattan / AFP Photo.

À la recherche d'une nouvelle source d'énergie

Pour en finir avec les déchets nucléaires, le pétrole et le charbon, la communauté internationale a mis 15 milliards d'euros sur la table pour mettre en place l'énergie de demain : la fusion nucléaire. À la place des centrales nucléaires actuelles, basées sur la fission de noyaux d'atomes lourds, la réaction thermonucléaire consiste à fusionner des atomes en reproduisant les conditions présentes dans le Soleil. L'Union européenne, les États-Unis, le Japon, la Russie, la Corée du Sud et l'Inde ont investi dans ce projet, qui s'étale sur 35 ans. Les recherches se déroulent au réacteur expérimental international à fusion nucléaire (Iter) situé à Cadarache, en Provence. Actuellement, les travaux de construction commencés en 2010 ont déjà pris du retard. Les scientifiques tablent sur une industrialisation de la fusion à l'horizon... 2027.

Dans cette machine appelée Tokamak, le combustible sera soumis à des températures extrêmes : 150 millions de degrés Celsius. © Iter / 2012, ITER Organization.

Voyage au coeur de l'ADN pour 4 milliards d'euros

De 1990 à 2003, les meilleurs généticiens du monde se sont penchés sur nos chromosomes pour en sortir un séquençage précis du génome humain. Vingt institutions de recherche internationales se sont réparti les 24 chromosomes humains. Le résultat de ces recherches tient dans 2 000 livres de 500 pages chacun. Un projet titanesque car minutieux, qui a coûté 3,8 milliards d'euros au lieu des 4 milliards prévus initialement. Entre-temps, les méthodes de recherche se sont améliorées.

Le projet "Génome humain" a aussi été surnommé "le programme Apollo de la biologie". © Laguna Design/ NSP / Science Photo Library.

Fabriquer l'oeil le plus puissant du monde

Le nouveau télescope européen extrêmement long, ou E-ELT, va repousser l'horizon de l'homme pour un coût de 1,2 milliard d'euros. Situé en plein désert chilien à plus de 3 000 mètres d'altitude, le télescope impressionne par ses dimensions : un miroir de 42 mètres composé de 1 000 petites pièces, 80 mètres de haut, 5 500 tonnes. Les retombées scientifiques sont très attendues. En astronomie, plus le regard se porte loin dans l'Univers, plus l'objet observé est ancien. Les scientifiques pourraient donc faire des découvertes sur la naissance des étoiles. Autre attente : observer de lointaines planètes et pourquoi pas y déceler une autre forme de vie. Mais avant une telle découverte, il faudra attendre. Le télescope ne sera opérationnel qu'à partir de 2018.

L'E-ELT permettra peut-être de découvrir des exoplanètes aux conditions atmosphériques proches de celles de la planète Terre. © L. Calçada / ESO / AFP.

 

Par Robin Carel

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article