Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Scientifique

http://www.wildkick.com/wp-content/uploads/2011/06/sequoia-300x198.jpg

 

Le plus vieux, le plus grand, le plus gros… les arbres ont aussi leurs champions du monde. Petit tour d’horizon de ces « arbres remarquables », catégorie par catégorie.


Les plus grands

L’arbre le plus grand du monde s’appelle Hypérion et mesure 115,61 mètres. C’est un séquoia à feuilles d’if, connu également sous le nom de « séquoia toujours vert » (Sequoia sempervirens) qu’on retrouve dans le Redwood National Park, au milieu des montagnes californiennes. Découvert en 2006, sa localisation est tenue secrète pour éviter que l’afflux de touristes ne perturbe son écosystème.

Le précédent record datait du 19ème siècle. Il appartenait à un eucalyptus australien avec 114,30 mètres de haut.

Mais l’espèce comprenant le plus de « géants » reste les séquoias. A ce jour, une quarantaine d’entre eux dépassent les 110 mètres. Pour voir la liste de leurs noms, leurs tailles et leurs localisations rendez vous sur : http://www.conifers.org/cu/Sequoia.php
Tous peuplent les forêts des parcs nationaux californiens.

 

Les plus gros

La palme revient au Général Sherman, encore un séquoia géant confortablement installé en Californie, dans la Sierra Nevada. Du haut de ses 85 mètres et de ses 24,30 mètres de circonférence, il est considéré comme l’être vivant le plus massif de la planète avec un volume évalué à 1.487 mètres cube.

Un autre gradé, le Général Grant, se démarque avec une circonférence exceptionnelle de 38 mètres.

Mais le plus gros arbre du monde est un conifère mexicain. Le Taxodium, ou cyprès du marais, détient le record avec 50 mètres de circonférence au sol.

 

Les plus vieux

 

Pour connaître l’âge d’un arbre, on compte les anneaux de croissances (ou cernes) qui composent son tronc. Cela s’appelle la dendrochronologie. Une autre méthode consiste à effectuer un carottage, c’est-à-dire de forer le tronc pour prélever un cylindre de bois. Cette technique permet de laisser l’arbre en vie mais reste parfois aléatoire car il est difficile d’atteindre le coeur exact (et donc d’extraire les plus anciennes cernes de croissance).

Quoiqu’il en soit, l’arbre vivant le plus vieux à ce jour est un épicéa en Suède. Sa partie visible n’est pas ancienne mais ses racines sont âgées de 9.553 ans d’après les analyses au carbone 14. Cette espèce, comme beaucoup d’autres, est dite clonale, c’est-à-dire que même si la plante-mère disparaît, de nouveaux plants émanent du système racinaire originel.

 

Si on prend en compte l’âge des racines et des clones d’un même organisme, alors la palme de la longévité revient à Pando. Pando est le nom donné à une immense colonie de peupliers faux-trembles dans l’Utah. Toutes les pousses sont issues d’un immense système racinaire unique. Cette colonie de 40 hectares est considérée comme l’organisme vivant le plus lourd et le plus vieux de la planète, avec un poids estimé à 6 millions de kilogrammes, et un âge de 80.000 ans.

 

 

 

Pour voir les listes complètes des arbres les plus grands, les plus gros et les plus vieux sur Terre rendez vous sur : http://www.dinosoria.com/arbre.html et sur http://www.regardsurlemonde.fr/blog/les-arbres-les-plus-grands-du-monde

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article