Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Scientifique

20-mars-2011-le-niveau-du-mississippi-et-de-certains-de-ses

 

Les troubles digestifs sont de multiples sortes. Brûlures d'estomac ? Associée au lithothame, l'argile permet de les apaiser. Problèmes d'aérophagie ? On se tournera plutôt vers l'angélique et le charbon végétal. Crise de foie ? La fumeterre, l'artichaut et le radis noir vont stimuler la vésicule biliaire. Enfin contre les nausées, c'est le gingembre qui est souverain.

Pour assurer une protection gastrique et lutter contre les brûlures d'estomac, l'argile, cette roche très tendre, agit en tapissant la muqueuse gastro-intestinale. Utilisé en complément, le lithothame apporte du magnésium qui vient réguler l'équilibre acido-basique et apaise les sensations d'acidité gastrique.

 

Les personnes qui souffrent de ballonnements et d'aérophagie peuvent se tourner vers l'angélique et le charbon végétal. La grosse racine de l'angélique, réputée à la Renaissance comme une plante magique qui protégeait des maléfices, calme les spasmes et les douleurs intestinales. Quant au charbon végétal, ses propriétés ont été mises en évidence par un pharmacien de Montpellier du nom de Touéry à partir de 1813: doté d'un puissant pouvoir de désintoxication de l'organisme, il soulage les diarrhées et les infections intestinales.

 

Pour stimuler la vésicule biliaire et soulager les crises de foie, on a recours à la fumeterre. En encourageant la formation et l'évacuation de la bile, cette petite fleur permet d'éviter la formation de calculs biliaires et de faciliter la digestion. On lui associe souvent l'artichaut, qui est aussi utile en cas de constipation, ou bien le radis noir qui élimine les toxines du foie. Attention cependant: ces plantes ne doivent surtout pas être utilisée en cas d'obstruction des voies biliaires.

 

En cas de nausées, en particulier pour la femme enceinte, ou plus simplement en cas de mal des transports, le gingembre peut apporter un soulagement certain.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article