Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Scientifique

http://static.lexpress.fr/medias/211/examen-de-sang-sida_251.jpg

 

Cette découverte est le fruit d'une collaboration entre trois centres de recherche français et une université américaine.

 

Les travaux d'une équipe de chercheurs franco-américaine dévoile le rôle crucial d'une molécule chez les personnes infectées par le VIH. 

C'est une avancée prometteuse en matière de recherche contre le sida. Selon Midi Libre, des chercheurs de Montpellier ont trouvé une façon inédite de s'attaquer au virus du VIH

Cette découverte, publiée dans la revue scientifique américaine Proceedings of the National Academy of Sciences est le fruit d'une collaboration entre l'Institut de génétique moléculaire de Montpellier, une structure du Centre national de la recherche scientifique, l'École normale supérieure de Lyon et l'université américaine de Stanford. 

Ils ont mis en lumière "un des mécanismes qui facilitent l'infection et la propagation du VIH dans les cellules du système immunitaire", explique le quotidien régional. Il s'agit de la molécule Glut-1 qui transporte le sucre dont ont besoin les lymphocytes T, responsables de la destruction progressive des défenses immunitaires caractéristique du virus du sida. Les chercheurs pourraient, à l'avenir, contrôler l'action des molécules Glut-1 pour diminuer l'infection par le virus. 

Une autre piste pourrait également être explorée: l'utilisation de ces molécules pour réveiller le virus présent dans des cellules infectées afin de le combattre avec des médicaments anti-rétroviraux. 

 

REUTERS/Eliseo Fernandez

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Narf 06/02/2012 08:07


Gros mensonge! Gros foutage de gueule! Le virus du sida n'a jamais été isolé. Tout ceci n'est qu'un grosse manipulation! Bon sang, Informez-vous! C'est de votre santé qu'il s'agit!

rolly 06/02/2012 07:36


Interressant, esperant que cela donne des resultats qui puisse permettre de repousser au maximum cette maladie.