Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Scientifique

En matière d'électrocution, l'anguille Electrophorus electricus est une professionnelle. Ce poisson endémique d'Amérique du Sud est capable d'envoyer à distance des impulsions électriques pour repérer ses proies et les neutraliser.

Redoutable prédateur des fleuves d'Amérique du Sud, l'anguille électrique Electrophorus electricus attaque ses proies au moyen de décharges pouvant aller jusqu'à 600 volts. En étudiant de plus près la stratégie de chasse de ce poisson, des chercheurs de l'Université Vanderbilt ont mis en évidence l'intervention d'électrochocs émis à distance.

"Cela fonctionne exactement comme un taser", explique Kenneth Catania, biologiste et directeur des travaux de recherche. Ce système, similaire à un pistolet à impulsions électriques, est en effet capable d'émettre des décharges à tensions variables pour contrôler et neutraliser à distance les proies.

400 impulsions par seconde

Pour en arriver à de telles conclusions, le chercheur et son équipe ont filmé des anguilles en chasse dans un aquarium. Les séquences ont été enregistrées à l'aide de caméras à haute vitesse afin d'immortaliser les moindres faits et gestes des prédateurs. L'anguille est en effet capable d'émettre jusqu'à 400 impulsions électrique pas seconde.

Un véritable exploit alors qu'un taser n'en produit que 19 sur la même durée. Toutefois, cette fulgurante dextérité rend son étude particulièrement compliquée. Seules des caméras capables de capturer plus de 1.000 images par seconde peuvent immortaliser ces décharges. D'où le matériel utilisé par les scientifiques.

En analysant les séquences, les chercheurs ont pu mettre en évidences les mécanismes d'attaque de l'anguille. Les résultats, publiés dans la revue Science, indiquent que l'organisme maitrise très bien l'art de l'électrocution. L'animal, dont la vue est mauvaise, chasse dans l'obscurité à (...)
Lire la suite sur maxisciences.com

Commenter cet article