Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Scientifique

Une mystérieuse tombe datée du 17ème siècle a été retrouvée dans le cimetière de la ville de Kamień Pomorski, en Pologne. Le squelette du défunt présente les marques d'un pieu planté dans la cuisse et a une pierre coincée entre les dents. Selon les archéologues, il s'agirait d'un individu accusé de vampirisme.

 

 

En effectuant des fouilles dans le cimetière de la ville de Kamień Pomorski, au nord-ouest de la Pologne, une équipe d'archéologues a découvert une tombe mystérieuse contenant un squelette un peu spécial. En effet, il porte les marques d'un pieu planté dans la cuisse et une pierre coincée entre les dents. Selon les chercheurs, ces mauvais traitements auraient été affligés à cette personne car elle était soupçonnée d'être un vampire.

 

Les analyses menées sur la sépulture font remonter la date de la mort entre le 16ème et le 17ème siècle. A partir du 13ème siècle, ce genre de rituel était très fréquent. L'ignorance générale portait la plupart des gens à croire à toutes sortes de superstitions, dont le mythe du vampire faisait bien sûr partie. Le vampirisme était à l'époque souvent un invoqué pour expliquer la cause de maladies méconnues comme la peste, le choléra ou encore la rage.

 

Le squelette récemment découvert est sans doute celui d'un individu ayant été accusé d'être une créature de la nuit s'abreuvant du sang de ses victimes. A sa mort, ou même avant, celui-ci a subi une série de sévices infligés par les habitants du village. Selon eux, il s'agissait certainement de précautions nécessaires pour éviter que le défunt ne revienne hanter et mordre les vivants.

 

Des dents brisées et une pierre dans la bouche

A l'instar d'autres victimes accusées de vampirisme, l'individu a les dents de devant brisées et un pieu enfoncé dans une partie de son corps (la cuisse en l'occurrence). Il présente par ailleurs une pierre coincée dans sa mâchoire. Un rituel (...)
Lire la suite sur maxisciences.com


 

Commenter cet article