Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Scientifique

Intrigué par l’efficacité du lait d’ânesse contre les plaques de psoriasis que l’un de mes proches m’a rapporté, j’ai décidé de me pencher sur son cas. Tenez vous bien, même Cléopâtre faisait quotidiennement trempette dans du lait d’ânesse, enfin d’après les sites qui prônent les bienfaits de cet élixir blanc revenu à la mode et qu’on trouve dans une multitude de produits cosmétiques miracles (savons, crèmes hydratantes, shampoings, etc.)

Une comparaison de la composition des laits de femme, d’ânesse, de chèvre, de vache et de jument (voir tableau) permet de faire ressortir une similitude entre le lait maternel humain et celui de l’ânesse (et sa cousine la jument), avec de faibles taux de lipides et des taux de lactose élevés. Cette propriété en faisait un substitut au lait maternel, qui a peu à peu disparu en raison de la rareté et de la cherté du produit. En effet l’ânesse produit très peu de lait, à peu près 1 litre par jour.

g/100 g de lait d’ânesse Femme Ânesse Chèvre Vache Jument
Caséine 0,34 0,60 3,50 3,00 1,20
Protéine (Albumine) 1,30 1,55 1,35 1,20 0,70
Beurre 3,80 1,50 4,40 3,20 0,60
Lactose 7,00 6,40 3,10 4,30 4,80
Lipide 3,5 – 4 0,3 – 1,8 2,8 – 4,2 3,5 – 3,9 0,5 – 2
Sels divers 0,18 0,32 0,35 0,70 0,40
Eau 87,38 89,63 87,60 87,60 92,30

 

Les vertus du lait d’ânesse, mythes ou réalités ?

Les produits cosmétiques à base de lait d’ânesse sont très à la mode et surfent sur la tendance bio, avec des effets sur la santé en général exagérés (surtout sur les sites qui en vendent). L’argument le plus récurrent est l’atténuation et le comblement des rides. Un effet apaisant sur les eczémas et le psoriasis est aussi évoqué. Sa teneur en vitamines (A, B1, B2, B12, D, C, E), en minéraux et oligoéléments (calcium, magnésium, phosphore, sodium, fer, zinc…), en biostimulines (immunoglobulines),  en enzymes (oxydase, diastase, etc.) et en alkyl-glycérols (intervenant dans la défense immunitaire) en ferait un allié de choix dans le renforcement des défenses naturelles, dans les troubles digestifs (régénération de la flore intestinale et amélioration du transit intestinal), dans la détoxification du foie et dans la lutte contre le stress.

En l’absence d’études scientifiques rigoureuses évaluant la consommation du lait d’ânesse ou l’utilisation de produits en contenant, par rapport aux autres laits et à des placebos on ne peut se fier qu’aux expériences de nos proches…

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

missfujii. 14/06/2019 07:18

Je n'ai jamais bu de lait d'anesse, à tester donc